• Non classé

Triaud explique le fonctionnement de la cellule de recrutement

Paul Bernardoni 2

 

Annonçant déjà le départ de Jérôme Bonnissel, et au détour d’une question sur Paul Bernardoni, Jean-Louis Triaud a tenu à expliquer le fonctionnement de la cellule de recrutement par rapport à l’entraineur et la direction. « Je ne suis pas entraineur. Si on doit faire le recrutement, même si la cellule a beaucoup travaillé sur le recrutement, elle est efficace, travaille… On ne l’entend pas, mais elle n’est pas là pour donner des interviewes. L’entraineur a fait un choix de gardien de but, moi je ne vais pas faire l’équipe. On est dans notre fonction. Quand on recrute il y a un choix qui est fait, concerté entre la cellule de recrutement et l’entraineur et nous on regarde juste si on peut arriver à concrétiser les choix des sportifs, financièrement. Une fois que tous les techniciens ont fait des choix validés entre eux, ce n’est pas moi qui vais leur dire que lui il n’est pas bon et que j’en prends un autre. La cellule de recrutement et de détection est une base qui reste toujours attachée et fidèle au club. Les entraineurs, on le sait, en dehors de Guy Roux, font deux-trois saisons et après ça tourne. On ne voulait pas abandonner le recrutement à un entraineur qui faisait venir des joueurs de son choix et quand il quitte le club nous laisse avec des joueurs qui, sans l’entraineur qui les avait fait venir, posaient parfois problème. Le choix est fait par une cellule compétente et comme elle est toujours stable au club, même si Jérôme Bonnissel nous a quittés, il y a une certaine stabilité. Ce n’est pas l’entraineur qui décide tout seul de qui vient, ou pas ».

 

Gold FM

Retranscription Girondins4ever