• Non classé

Huard : « Arambarri c’est du futur, du futur bon mais il faut laisser murir »

Arambarri, Bernardoni, Malcom

 

Gaëtan Huard a parlé de l’absence de Malcom et Mauro Arambarri en tant que titulaires. Le consultant explique qu’il faut vraiment un temps d’adaptation car le jeu n’est pas du tout le même qu’en Amérique du Sud. « Il y a aussi des nouveaux, c’est pour cela qu’il faut aussi être tolérant, les sud-américains on l’a vu avec Rolan, il a fallu une année. On l’a vu avec d’autres joueurs par le passé, Valdeir ça n’a pas été immédiat non plus. Surtout dans le domaine offensif où c’est le plus difficile. Il y a l’adaptation au niveau de la rigueur de notre championnat parce que malgré tout, c’est rigoureux ! Il y a des joueurs étrangers qui s’y cassent les dents, qui ont du mal. Il n’y a pas beaucoup d’espaces, la culture française est faite de rigueur et de discipline, d’essayer de ne pas prendre de but. Il y a de l’engagement, du physique, l’adaptation au pays ; plein de choses. Arambarri c’est du futur, du futur bon mais il faut laisser murir. Le souci c’est qu’ils murissent au travers de jeunes qui doivent grandir aussi ».

 

Plus généralement, il tente d’expliquer les choix de Willy Sagnol, ce dernier ne voulant peut-être pas dans la conjoncture actuelle griller ces deux jeunes joueurs et se les garder frais d’esprit pour les prochaines saisons, ou quand ça ira mieux. « Les supporters ne comprennent pas aussi que quand un joueur arrive, qu’il ne joue pas, c’est normal. Après, il y a un phénomène économique, le Président aimerait que Malcom soit plus présent car le club a investi sur lui. Il y a le travail au quotidien, avec les jeunes, les joueurs, l’entraineur. Ce dernier sent les choses, c’est son ressenti et moi, je ne veux pas m’immiscer là-dedans. Peut-être qu’il se dit aussi que comme l’équipe n’est pas bien, qu’il ne va pas mettre tout de suite les Malcom, Arambarri parce qu’on est déjà pourvus de jeunes. Est-ce qu’on met des joueurs comme Jussiê et Traoré qui font la transition aujourd’hui, ou est-ce qu’on met Arambarri et Malcom ? Est-ce qu’on coule tous les jeunes ? Les mettre c’est encore rajeunir l’effectif et l’adaptation ne va peut-être pas se faire dans le bon sens. C’est très complexe. Après, il y a des choix d’entraineur qui lui incombent. Il est en permanence avec les joueurs, il les voit, il a ses idées, voilà ! On ne peut pas toujours partager ses idées et moi, je le dis honnêtement, je ne les partage pas toujours non plus, mais c’est comme ça, c’est ses choix. Si j’étais entraineur, je serais pareil, je ferai des choix et je serai amené à la critique. Si tes choix marchent on dit bravo ou on n’en parle pas, s’ils ne marchent pas on va dire ‘pourquoi il n’a pas fait ça’ ».

Gold FM

Retranscription Girondins4ever