• Non classé

Leenhardt : « Si tu as Pallois, Carrasso, Plasil, NMB et Diabaté, ce n’est pas la même chose »

Nicolas Pallois

 

Bien sûr, l’on en a un peu marre d’entendre l’argument répété sans cesse des blessures. Mais cet argument est surement valable. Lawrence Leenhardt sur Gold FM, a estimé que sans les blessures de certains cadres, Bordeaux ne serait assurément pas à cette place. « Moi je n’ai pas vraiment d’explications mis à part le fait de rappeler qu’il manque des joueurs essentiels. Je reste persuadée que sur toute une saison si tu as Pallois, Carrasso, Plasil, Maurice-Belay et Diabaté devant en pleine forme, ce n’est pas la même chose. On peut parler de naïveté pour les jeunes qui ont malgré tout servi à Bordeaux par le fait qu’ils sont moins abattus lorsqu’ils prennent un but et qu’ils attaquent directement. Globalement, avec tous ces absents et le fil de cette saison qui ne ressemble à rien, cela cause une perte de moral et une perte de confiance générale. De ce fait, chaque joueur sur une action individuelle est en dessous de son niveau. Ce qui tient tout ça, comme à Guingamp ou à Nice, c’est le reste de ciment qui tient le tout, une solidarité et parfois ça n’y est pas du tout et ça part en sucette. Quand on analyse la saison ou qu’on analyse les matchs, Bordeaux a des joueurs qui ne sont pas forcément au niveau. L’essence même d’une bonne saison, c’est la régularité. Yambéré, Guilbert, Poko et Chantôme sont les joueurs les plus utilisés de la saison alors qu’il n’y avait que Chantôme qui partait comme titulaire au début. Quelque part ça fait peur, car on se dit que les joueurs qui ont le plus joué, sont des joueurs de complément, entrant en cours de match ou voulant être titulaire. Or, ils sont devenus des joueurs de base. A partir de là, on peut relativiser ».

 

Retranscription Girondins4ever