• Non classé

Fargeon : « On est quasiment mathématiquement sauvés, il en manque quatre… »

Photo Icon Sport

Photo Icon Sport

 

Philippe Fargeon a pris la parole au sujet d’un match nul opposant les Girondins de Bordeaux et le Gazelec Ajaccio. Il insiste beaucoup sur le terme de « regret » qui est notamment lié au but encaissé dans les dernières minutes de la rencontre. « Bordeaux ne fait pas un grand match, et a quelques occasions qui leur aurait permis de se mettre à l’abri bien avant. Puis le but du Gazelec, c’est la peur de prendre un but très certainement. On recule plutôt que d’avancer et à l’arrivée c’est souvent comme ça. C’est une saison à regrets, peut-être pas une saison noire, mais même avec une équipe avec beaucoup de blessés et de changements, quelques soucis en interne, on peut aujourd’hui sans réclamer de trop, être dans les cinq premiers. On est quasiment mathématiquement sauvés, il en manque quatre. Il y a des matches qu’on a perdus bêtement, ou d’autres où on n’a pas pu préserver le résultat comme face à Ajaccio […] Dans ce match, à aucun moment on a eu une domination, à aucun moment on a une série de possibilités de marquer. Quand on reçoit une équipe comme ça, on peut mettre une pression pendant 15-20 minutes… Je regrette qu’on n’ait pas vu ça parce que cette équipe était très prenable. Si on met une bonne pression sur les premières minutes on a de grandes chances de mettre des buts et de se protéger ».

 

Retranscription Girondins4Ever

GoldFM