• Non classé

Leenhardt : « Malgré tout le respect que j’ai, c’est une équipe bricolage… »

 

Lawrence Leenhardt s’est exprimée sur le match face à Ajaccio de ce soir, sur Gold FM. « Le match aller est peut-être oublié en termes de revanche sur le terrain car il avait été en termes médiatique moins marquant que la défaite à Nice qui avait été un vrai coup de tonnerre. En revanche, je pense qu’il plombe toujours certaines tètes. Comme le match de Reims en début de saison, ce sont des matchs marqueurs de l’année bordelaise. Quoiqu’on en dise, il y a eu des faits marquants comme la manière dont l’équipe perd à Ajaccio. Malgré tout le respect que j’ai, c’est une équipe bricolage, que ce soit leur stade, leur équipe, tout. Tu ne peux pas faire match nul à Ajaccio et ne pas dominer cette équipe. Et en plus, tu as les événements qui sont autour : la conférence de Sagnol, l’aéroport, la façon dont tu le perds. Ce match a marqué une cassure et a laissé des traces, c’est clair ».

 

Puis la journaliste parla de l’ambiance et l’état d’esprit démontré par les joueurs et l’entraineur, lors de la conférence de presse. « Je sens un peu de remobilisation, un esprit guerrier. Ce sera donc compliqué, et je n’attends pas vraiment de mieux. C’est à dire qu’à travers les déclarations des uns et des autres, on sent bien qu’il y a encore des décalages dans le groupe et à l’intérieur de l’équipe. On pointe du doigt le comportement de certains. Les défenseurs en ont marre d’être la cible de tout le monde et aimeraient bien que l’on considère l’ensemble de l’équipe. On a entendu un manque de solidarité. C’est vrai que lorsque l’on a pris 45 buts en une saison, c’est la défense qui est pointée du doigt. Cet agacement par rapport au boulot des autres, ça augure une mauvaise ambiance. Ce qui est intéressant c’est qu’on sent les joueurs désireux de lever la tête ».

 

Retranscription Girondins4ever