• Non classé

Trésor : « Ce qui est un peu inquiétant, c’est qu’on ne sent pas cet esprit de révolte »

Marius Trésor

 

Marius Trésor a pointé du doigt le mental de ses joueurs, qui fait défaut cette saison. « Cette semaine on a fait un travail, un huit contre huit. Ce qu’on a remarqué, c’est que dès qu’une équipe prend le dessus, l’autre plonge. C’est très difficile de changer ça. On a eu un 6-0 alors que les deux équipes étaient équilibrées. Ça se sent en match, dès que tu prends un but, il n’y a plus personne. Même en essayant de chambrer un peu pour voir s’ils vont réagir, pour l’instant, c’est… difficile. Quand tu es marqué par des mauvais résultats, tu essayes de réagir et c’est ce qui est un peu inquiétant, on ne sent pas cet esprit de révolte ».

 

Il rappelle également que la jeune équipe girondine réserviste rencontre des joueurs chevronnés chaque week-end, ayant envie de se faire une réserve professionnelle. « Si cette saison l’équipe est en difficulté, c’est qu’il y en a pas mal qui ne sont plus là. Notre équipe est jeune. La majorité des équipes que tu rencontres, ce sont des matches de coupe à chaque fois ! Nos adversaires se disent qu’ils rencontrent une réserve pro, il faut qu’on donne le meilleur de nous-mêmes pour la terrasser. A partir de là, les matches sont difficiles. En face, il y a beaucoup de clubs professionnels qui prennent trois-quatre garçons expérimentés pour encadrer leur équipe de CFA. Nous, on ne le voit pas comme ça. On préfère lancer les gamins pour qu’ils s’aguerrissent. Parfois c’est difficile, parfois ça marche bien […] La majorité des garçons des équipes que tu rencontres, il y a en leur sein des garçons d’expérience, qui sont passés par des centres de formations. Ils n’ont pas eu cette chance de devenir professionnel, mais quand ils rencontrent des réserves pro, ils ont envie de tout casser. Si ton équipe n’est pas prête à répondre présent, automatiquement tu te retrouves en difficulté ».

 

Gold FM

Retranscription Girondins4ever