• Non classé

Lecaplain : « Quand tu n’as pas le Haillan dans ta poche, tu ne fais pas long feu »

Willy Sagnol tête basse

 

Baptiste Lecaplain, sur RMC, a insisté sur le fait que Nicolas De Tavernost était toujours très concerné par le club, mais qu’en revanche Jean-Louis Triaud semblait un peu éreinté. Il évoque aussi le sentiment du Haillan envers le Président mais aussi Willy Sagnol, qui le laisse penser que l’entraineur bordelais n’est plus en odeur de sainteté. « Nicolas De Tavernost s’il avait voulu se débarrasser du club, croyez-moi il aurait pu le faire, je lui en ai parlé souvent, et c’est un grand amoureux du club. Si un jour il le vend, il le vendra bien, et sera encore dessus pour surveiller un petit peu. Nicolas De Tavernost est très concerné. Jean-Louis Triaud, je l’aime beaucoup, il est très apprécié au Haillan, et c’est là que Sagnol commence à avoir un petit peu des difficultés. Triaud, au Haillan, c’est une institution. Les salariés du club sont tous derrière le Président, c’est un mec qui tient le club à bout de bras, c’est un bénévole, on est fier de ça à Bordeaux. Je pense qu’il est un petit peu fatigué. Ce qui l’a fatigué, c’est les problèmes extra sportifs à l’intérieur du club. Là où Sagnol ça ne sent pas bon, c’est qu’il y a de grosses tensions et ce qu’a eu Laurent Blanc à la fin – où il préparait déjà sa sortie – ça coïncide un peu avec ça. ‘On verra l’année prochaine’, à Bordeaux il ne faut pas faire ça, on a été très traumatisé par ça. Et quand tu n’as pas le Haillan dans ta poche et que tu as une partie des joueurs qui n’est pas avec toi, à Bordeaux tu ne fais pas long feu ».

 

Retranscription Girondins4ever