• Non classé

Le « procès » de France Football, Bordeaux coupable de « défaut de gestion »

Nicolas De Tavernost 2

 

Dans son encart hebdomadaire, France Football simule un « Procès« . Les accusés, cette semaine, sont les Girondins de Bordeaux avec pour « infraction » un « défaut de gestion« .

 

Voici l’acte d’accusation. « Mesdames, Messieurs les jurés, juste quelques chiffres pour vous rafraîchir la mémoire : quatre buts encaissés à Reims, quatre face à Nantes en Coupe de France, quatre contre Saint-Étienne, trois à Lyon, cinq à Lille en Coupe de la Ligue… Et puisqu’on est dans les chiffres, je rappellerai l’âge du capitaine, Rolan, vingt-deux ans, et Poko, vingt-trois ans, Ounas, dix-neuf ans, Crivelli, vingt et un, Vada, dix-neuf, Guilbert, vingt et un, et Bernardoni, dix-huit, pour ne citer que les titulaires à Reims. Les dirigeants ont laissé partir Saivet et Khazri et font confiance à la classe biberon. On leur proposait Ochoa pour pallier la blessure de Cédric Carrasso, on a eu le jeune Troyen. C’est moins cher, mais on voit le résultat du manque d’expérience dans une Ligue 1 où les écarts sont minimes ».

 

La plaidoirie de la défense. « Peut-on accuser Bordeaux de préparer le futur avec des jeunes de talent ? Il s’agit d’une saison de transition, mais le club gagne du temps pour l’avenir ».

 

Le verdict. « Coupables. Et le club s’est puni tout seul. Car, dans un Championnat où les OM et OL avancent sur une jambe, rêver d’Europe n’avait rien d’impossible ; Nantes ou Rennes ne vous
diront pas le contraire. Mais, à l’arrivée, c’est derrière, vers la zone rouge, que les Girondins feraient bien de regarder ».