• Non classé

Trésor : « L’apathie de notre défense est apparue au grand jour’

Marius Trésor

 

Marius Trésor, dans son analyse d’après-déroute sur Girondins TV, a stigmatisé les gros problèmes défensifs contre Caen : « Après le match de Liverpool, après Rennes, on disait qu’on avait retrouvé une équipe costaud, solide, qui peut voyager. Et là à domicile on en prend quatre contre cette équipe de Caen. C’est surtout l’apathie de notre défense qui est apparue au grand jour. On n’a pas été bon défensivement malgré les quelques parades de Cédric Carrasso. Ca nous coûte le match. Offensivement aussi, on n’a pratiquement pas eu d’occasion, à part celle d’Enzo Crivelli. Mais le mal était fait puisqu’on perdait déjà 4 à 0. Il y a beaucoup de choses à revoir. On a vu aussi toute la détresse de Frédéric Guilbert qui a été sorti au bout de vingt-sept minutes. Je pense que mentalement il a pris un gros coups sur la tête. Il va falloir essayer de remettre tout ça car il ne faut pas oublier que mercredi il faut essayer d’aller faire un résultat à Bastia ».

 

Il poursuit sur les errements tactiques de l’équipe qui n’arrive pas à s’adapter aux différents schémas proposés par leur coach Sagnol : « Des erreurs défensives oui, aussi peut-être le milieu de terrain. On a attaqué le match et dès qu’on a pris le premier but, il y a eu ce changement avec la sortie de Guilbert. Donc il a fallu réorganiser l’équipe avec Poko en position d’arrière droit. Peut-être aussi qu’il manquait cette sentinelle devant la défense. Pourtant Henri avait été bon lors du match de Liverpool. Malheureusement on a encore rechangé parce que Wahbi Khazri est rentré, Poko qui a joué aussi… Il a fallu que cette équipe girondine essaye de se retrouver mais ça n’a pas été le cas parce que les caennais ont joué avec beaucoup d’intelligence, ils nous ont attendus et les contres ont fait beaucoup de mal à cette équipe girondine ».

 

Bordeaux n’arrive pas à se sortir de cette spirale infernale de la défaite et des contre-performances : « Oui ça continue, pourtant la pelouse m’a l’air extraordinaire. Ce qu’il y a, c’est que nous, on commet les fautes techniques et l’équipe adverse n’en fait pas beaucoup. Ca donne ce genre de spectacle. J’essaie de trouver des excuses à l’équipe. Il y a eu aussi le déplacement. C’est vrai qu’ils sont entrainés pour. Une certaine fatigue s’est installée. Avec la répétition des matches, sachant que Caen n’a pas joué ce jeudi, et peut-être ça aussi, nos joueurs sont un peu fatigués. C’est toujours difficile à dire mais ils sont fatigués, ils ont du mal à réagir parce qu’on a vu des joueurs assez apathiques, surtout défensivement. On s’en sort à 4-1 mais il y aurait pu y en avoir plus. Devant non, on n’a pas été bon car on n’a pratiquement pas une occasion. Il n’y a que l’occasion de Cheick en première mi-temps, malheureusement il était en position de hors-jeu. Mais on n’a pratiquement rien, pas de tirs aux buts et si on ne tire pas on ne peut pas marquer. C’était vraiment le désert. Quand on voit des garçons comme Cédric Yambéré, Lamine Sané qui sont quand même des guerriers, qui vont au contact. Là ils avaient toujours un temps de retard sur l’adversaire… Si ce n’est pas la fatigue, je ne sais pas… C’est pour ça que je préfère mettre ça sur le dos de la fatigue ».

 

Retranscription Girondins4Ever