• Non classé

Triaud : « C’est un accident… Bordeaux était encore au vert »

Jean-Louis Triaud

 

Jean-Louis Triaud, sur RTL, est revenu longuement sur la défaite face à Caen. « Je pense que c’est un accident, mais qu’on se sente mieux après ça, je n’en suis pas sûr. En tout cas, après ça, on réagit, ça je le crois. Ce match de ce soir, je pense qu’elle était encore au vert quand le match a démarré. Ils ne sont pas rentrés dans le match, et on aurait dit que je l’avais senti, je les ai vus sortir du vestiaire : ils ne se parlaient pas, ils ne s’encourageaient pas, ils ne sont pas sortis en bloc… Je n’ai pas vu des garçons toniques quitter un vestiaire avec un moral de vainqueur et une détermination forte pour aller gagner un match. Je les ai trouvés apathiques […] On a déjà parlé de ce problème, mais il n’y a pas que nous d’ailleurs parce que tous les entraineurs… Ce que je remarque, c’est cette inconstance de fatigue, parce qu’on est constamment mauvais et ça il n’y a pas de souci, on le sait, et on ne peut pas alterner le bon, le moyen, et le très mauvais. Il faut qu’on soit plus régulier dans la performance, et peut-être qu’en avant match on doit se préparer, se concentrer… C’est un sport collectif, mais j’imagine qu’un coureur, quand il doit courir un 100m, s’il n’arrive pas concentré et motivé, il rate sa course… Un boxeur ça se finit au premier round. Nous, j’ai l’impression qu’on y rentre comme une partie amicale. Ce n’est pas supportable […] La solution, déjà, c’est de ne pas rester sur cette gifle, on doit réagir, puis continuer d’agir. Il faut rester solidaire, ne pas pointer du doigt Pierre, Paul ou Jacques parce qu’il n’y en a pas un qui mérite plus qu’un autre ou plus qu’un autre d’être moins critiqué. Il faut être solidaire, réactif, et tourner la page pour rebondir et le faire durablement. Je pense qu’on a les moyens de faire beaucoup mieux que ce que l’on montre sur des matches comme contre Caen ».

 

Retranscription Girondins4ever