• Non classé

Riolo : « En matière de gestion moisie, personne ne peut égaler Bordeaux »

 

 

Comme à son habitude, Daniel Riolo a livré son analyse sur les matches du dimanche sur son blog. Voici le passage qui concerne notre club :

 

« Bon gardons une forme de mesure car en matière de gestion moisie, personne ne peut égaler Bordeaux. Si on met tout en proportion, budget, infrastructures… Le pire de notre L1, c’est Bordeaux. Mais j’ai trop parlé de ce club. Ça fait des mois que je souligne la nullité de ses dirigeants. Je préfère parler de Caen, deuxième du championnat et à qui je souhaite de plus en plus de terminer sur le podium. D’abord parce que ça récompenserait le travail de Garande, et ensuite pour que ça mette nos soi-disant « gros » le nez dans la merde. Caen joue avec une idée claire, un plan de jeu. C’est du contre. Mais pas en mode « petit ». On récupère et on sort à deux. Non. Caen verticalise vite mais ça sort en groupe. Le porteur à plusieurs solutions. Ça demande une grosse générosité, de l’effort. Rien de dingue, sauf en L1. Et s’il faut un symbole, c’est Delort. Il termine cramé, mais certainement heureux. Et cette équipe de Caen dégage une vraie sensation de plaisir. Et pendant que les « pieds nickelés » Tavernost, Triaud et Sagnol chercheront peut-être à expliquer que jouer deux fois dans la semaine, c’est compliqué, Saint-Etienne, lui, montre que c’est bel et bien possible ».