• Non classé

Saivet : « Vraiment déçus d’être passés à côté contre Sion »

Henri Saivet

 

Henri Saivet a semblé plus atteint par l’élimination en Europa League que ses coéquipiers, sur Girondins TV : « On est déçus parce qu’on avait à cœur, vraiment, de pouvoir jouer une finale contre Rubin Kazan. On est vraiment déçus d’être passés à côté des deux matches contre Sion, c’est le tournant de cette poule. Maintenant, je pense qu’on a beaucoup appris, on avait un groupe très jeune, mais c’était important de pouvoir faire cette Coupe d’Europe. On va vraiment tout faire pour la rejouer l’année prochaine, mais on va se reconcentrer maintenant sur le championnat […] Je ne savais pas que mon but était ‘historique’, on voulait juste faire un bon match et montrer une belle image de Bordeaux. Ce but, je tire fort du côté où il y a le gardien car il y a souvent beaucoup de monde, et il est souvent masqué. On a en tout cas montré un visage d’une équipe soudée, solidaire, qui joue au ballon, qui savait aussi répondre à l’impact physique. Maintenant, on ne peut plus se cacher, on n’a plus le droit de retomber dans nos travers, il faut aller de l’avant et réaliser ce genre de match ».

 

Il revient une nouvelle fois sur son rôle de milieu relayeur, devant la défense : « J’essaye juste de faire jouer l’équipe, de trouver l’équilibre entre la défense et le milieu, de faire le lien entre la défense et l’attaque. C’est un poste qui me plait, j’essaie de prendre beaucoup de plaisir. Même si on a perdu, à la fin il y en a plein qui étaient contents parce qu’on a pu jouer, on a pu les mettre en difficulté. Sur le terrain, parfois, on entendait qu’ils s’engueulaient. Si on arrive à mettre des équipes comme Liverpool en difficulté cela veut dire qu’on est dans le vrai et qu’on doit travailler dans ce sens-là ».