• Non classé

Jussiê : « Des fois, on peut ne pas comprendre les gestes et même les chants… »

virage sud ultras nouveau stade

 

Pour Vieira Jussiê, interrogé sur Gold FM, la venue des supporters à l’aéroport a été une bonne chose même s’il attend maintenant qu’ils les soutiennent. « On était déjà conscients avant la venue des supporters, vraiment. Contre Ajaccio, c’était vraiment la goutte d’eau… Le fait que les supporters viennent et qu’il y ait cette pression envers nous, c’était important. C’était un mal pour un bien, un point positif qu’ils soient là pour nous soutenir. Même si des fois on peut ne pas comprendre les gestes et même les chants… Mais c’est important pour nous parce que ça nous motive, ça nous met une certaine pression. Ça a marché aussi, on va continuer. Mais maintenant on espère qu’ils seront plus là pour nous supporter dans le bon sens ».

 

Et pour le brésilien, la raison de ce mois d’octobre très moyen est dû au fait que les joueurs pensaient que c’était trop facile… « Si on savait, on n’aurait pas attendu jusqu’à Ajaccio. A mon avis, chacun faisait les choses à sa façon, mais c’est un sport collectif et ça n’a pas marché. Contre Ajaccio, on s’est réveillé, on a vu qu’on ne pouvait pas aller plus bas. Pour moi, chacun essayait de faire à sa sauce, et ça ne marchait pas. On est revenu aux bases après les discussions, chacun s’est regardé dans la glace, et on a commencé à rejouer comme une vrai équipe […] On croyait que c’était trop facile et chacun a essayé de faire les choses à sa manière […] Peut-être que c’est le confort bordelais, mais je pense qu’on croyait que sur le terrain c’était trop facile. Que tout marchait bien… C’est humain aussi, mais ça a été le piège ».

 

Retranscription Girondins4Ever