• Non classé

Trésor : « Je n’ai pas aimé qu’un jeune gardien se fasse siffler par ses supporters »

Marius Trésor

 

Marius Trésor, invité sur Gold FM ce jeudi, n’a pas aimé le réalisme des Monégasques qui ont ouvert le score sur quasiment leur première occasion, alors que Bordeaux poussait de son côté, mais de manière stérile : « Temps fort de Monaco, ils se créent deux belles occasions coup sur coup, il y en a une qui va au fond. Et nous, avant, on en avait eues des situations et on ne marque pas. C’est ça la différence. Quand j’ai vu que Monaco avait ouvert le score, je me suis dit ‘Aïe, aïe, aïe’, ça va être difficile car cette équipe est l’une des meilleures à l’extérieur, avec Paris. En plus, ils s’appuyaient, parce que là ils ont eu des difficultés, sur une défense solide. A partir de là, tu commences à baliser. Et là, l’équipe a super bien réagi. On a vu un Wahbi Khazri qui a été un peu le détonateur. En voyant Carvalho ramer pour essayer de revenir à sa hauteur, je me dis que c’est dur de vieillir (rire). Et là, on voit un garçon comme Nicolas Maurice-Belay qui d’habitude cherche toujours son meilleur pied, son pied gauche. Et là il fait un crochet et se la met sur son pied droit pour frapper. Lui, qui ne frappe jamais. Tu reviens et puis Yambéré, comme un défenseur, tacle le ballon pour marquer le deuxième. Avec le troisième but de Plasil, c’est la deuxième fois que Bordeaux marque un but vers le Virage Nord. L’autre était contre Larmaca, avec Wahbi Khazri qui marque. C’est toujours vers le Virage Sud ».

 

Il revient sur les sifflets qui ont accompagné l’entrée en jeu de Jérôme Prior : « Il y a eu une certaine communion, après tout ce qu’il s’était passé après Ajaccio. Mais moi, quelque chose que je n’ai pas tellement aimé, c’est qu’un jeune gardien, qui remplace Cédric Carrasso et qui se fait siffler par ses supporters quand il rentre parce qu’il avait eu des mots après Ajaccio… Même lui l’a dit, il a été très affecté par ça. C’est un sanguin. Il s’est passé quelque chose contre Ajaccio, on le laisse de côté ».

 

Retranscription Girondins4Ever