• Non classé

Huard : « Bordeaux a ce défaut-là, d’être une ville avec un club feutré »

Gaetan Huard 2

 

Sur Gold FM hier soir, Gaëtan Huard a décrit l’ambiance qui entoure la ville et le club bordelais. Une ambiance qui sert mais peut aussi parfois desservir. « On va avoir les supporters à chaque mauvaise prestation à l’aéroport soit au stade à chaque fois si ça marche. Plus sérieusement, c’est une prise de conscience, après les paroles il y a eu les actes. Les supporters ont aussi montré qu’ils n’étaient pas satisfaits, tant qu’il n’y a pas de violence et de choses qui débordent, ça va. C’est calme Bordeaux. Moi j’étais à Marseille, même un nul à l’extérieur on se faisait chahuter. Bordeaux a ce défaut-là, d’être une ville avec un club feutré, où il n’y a jamais de mot plus haut que l’autre, jamais d’éclats. Mais c’est comme ça, c’est le confort. C’est quelque chose de bien pour faire de belles choses et pour avoir un peu de tranquillité pour travailler, mais c’est aussi quelque chose qui peut endormir et là c’était un petit peu le cas. Des fois, ça ne fait pas de mal de remuer le cocotier et que les choses avancent et bougent ».

 

Il a également commenté, sous l’impulsion d’Alain Bauderon, toutes les critiques qui se sont déversées dans la presse ces dernières semaines. « Il y a une culture journalistique à Canal+, que ce soit pour Bordeaux ou autre (pour Dugarry, ndlr)… Mais tout le monde s’y met, à taper un petit peu… L’image de la belle endormie nous colle un petit peu à la peau. A un moment donné, il faut se réveiller : il faut mettre de l’envie, de l’impact… Ça restera toujours feutré parce que c’est à l’image de la ville, mais on est un sport de haut niveau qui ne pardonne pas, avec beaucoup de visibilité. Bordeaux se plaint aussi qu’on ne parle pas souvent de nous, mais c’est un peu le style local, on ne s’ouvre pas énormément non plus, il n’y a jamais d’éclats… ».

 

Retranscription Girondins4ever