• Non classé

Fargeon : « Il faut espérer que ce n’est pas l’arbre qui cache la forêt »

Philippe Fargeon

 

Philippe Fargeon a commenté la victoire face à Monaco sur Gold FM. « Cette victoire va faire du bien, on l’attendait. En période de crise, après les piètres prestations des semaines passées, il fallait gagner ce match contre Monaco qui était dans une bonne période. Contre Sion, il y a quelques chose qui s’est passé, que nous de l’extérieur on ne pouvait pas voir. Le résultat a prouvé qu’ils étaient présents, que quelque chose s’était passé, ils ont dû bien parler dans le vestiaire… Maintenant, il faut espérer que ce n’est pas l’arbre qui cache la forêt. C’est en tout cas mieux de préparer une trêve avec une victoire comme ça, ça leur permettra de ne pas cogiter ».

 

L’arbre qui cache la forêt car en face, il s’agissait encore d’une grande équipe au final, contre qui Bordeaux réussit bien. « Bordeaux est capable de battre les meilleurs et de faire de bonnes prestations. Là on ne sait pas si c’était de la motivation, comme il y a eu ce semblant de crise, donc on verra bien après la trêve. Mais oui, c’est plus facile pour nous de recevoir de grosses écuries ou d’aller chez les grosses équipes que d’affronter les équipes dites plus faibles ».

 

Quoi qu’il en soit, la fameuse crise à Bordeaux n’aura pas duré très longtemps, et a été géré selon le consultant de main de maitre. « A Bordeaux, le linge sale se lave en famille, donc on n’a pas l’impression de crise. Combien d’entraineurs ont été licenciés aux Girondins ? C’est un club des plus sérieux de côté-là. Certains sont partis, d’autres à qui on a demandé à partir en fin de contrat… Il y a vraiment cet équilibre. De l’extérieur on ne voit vraiment pas de remise en cause, ni de la CFA, ni de la cellule de recrutement, ni l’entraineur, ni la manière de travailler… On se resserre et un coup de gueule du Président et ça repart ».

 

Retranscription Girondins4ever