• Non classé

NMB : « J’ai trouvé cette seconde période très longue »

Nicolas Maurice-Belay

 

Auteur d’un but et d’une braillante prestation face à Monaco, Nicolas Maurice-Belay a savouré au sortir du match, au micro de Gold FM. « Ça faisait plaisir, c’était une situation où on était mené au score. Ce deuxième but ensuite nous a libérés. Sur mon but, c’était une situation similaire que j’avais eue contre Paris. J’ai repensé et je me suis dit qu’il fallait que je fasse un choix et que je tire, sans tergiverser. Tant mieux, ça a souri, même si on aurait pu mieux faire sur la frappe […] L’atmosphère des derniers temps était pesante. En égalisant, on a redonné de l’allant à l’équipe et c’est ce qui s’est passé juste après avec le but et ça a fait du bien parce que la situation actuelle, tout ce qui s’est passé… ».

 

Et c’est collectivement que Bordeaux a su trouver la clé. « Dans l’état d’esprit, Bordeaux est redevenu une équipe. Après, on a eu quelques manques mais c’est normal parce qu’en ce moment on doute. Par exemple en seconde période, on a trop reculé. On était plus dans l’état d’esprit où ‘il faut que l’arbitre siffle vite’. C’était cette impression mais ça peut se comprendre. Mais on a été solidaires, courageux, et c’est des trucs qu’il faut qu’on retrouve pour que même dans des jours sans techniquement qu’on soit difficile à battre. J’ai trouvé cette seconde période très longue, c’est dire que parfois le contexte… ».

 

Pour autant, Bordeaux est-il guéri ? « On ne peut pas dire l’impact que ce match aura, des joueurs vont partir en sélection et on a toujours le même problème quand on fait des reprises après les sélections. On espère répondre présent à Rennes parce que ce sera encore un tournant pour remonter au classement. On sait que c’est là le plus gros problème ».

 

Retranscription Girondins4ever