• Non classé

Granjou : « Je continue d’être pessimiste, et ce n’est pas du bashing »

Denis Granjou

 

Denis Granjou est passé pour un loup qui suit la meute hier sur GirondinsTV, la meute de ceux qui critiquent Bordeaux… Pourtant, le journaliste RTL s’est dit dans le réalisme, et ne se veut pas optimiste pour les prochaines échéances bordelaises. « Je continue d’être pessimiste, on va prendre l’eau à Sion, et je pense que ce sera très compliqué contre Monaco. Je continue d’être un peu oiseau de mauvais augure, mais dans la mesure où on ne cadre pas une seule fois à Ajaccio… Ce n’est pas du bashing, il ne faut pas non plus être soviet’ suprême, en disant que Bordeaux va gagner. On n’est pas en Corée du Nord. Je ne suis pas la meute, non. Dire qu’on n’a aucun tir cadré contre Ajaccio, et que contre Troyes c’est un miracle de gagner… Il faut être objectif ».

 

Concernant les diverses critiques des médias ou spécialistes, le journaliste rétorque. « On est dans une société du spectacle, on est dans ce monde-là et il faut accepter le fait d’être critiqué, d’être parfois vilipendé, on est dans le show. Le problème c’est est-ce que Bordeaux est à sa place ?! Je prétends que non. Bordeaux fait l’objet de critiques mais Bordeaux ne montre rien depuis quelques matches et c’est quand même dramatique […] Riolo, on ne l’a jamais eu ici. C’est son fonds de commerce […] Je ne défends pas cette congrégation, mais c’est important qu’on parle de soi. Au moins, on parle de Bordeaux. Bordeaux tient à cœur. Les gens aiment bien quand Bordeaux roule bien. Et quand Bordeaux se prend les pieds dans le tapis, ça ne va pas ».

 

Retranscription Girondins4ever