• Non classé

Bannier : « Soni et Ounas n’ont pas 20 matches en CFA… »

Adam Ounas

 

Sébastien Bannier a expliqué la complexité au niveau des contrats en ce que concerne les Girondins aujourd’hui, au niveau des jeunes, sur les ondes de Gold FM. « Avant, on était identifié à un club, on reste au club 5-10-15 ans. Cette stabilité était permise grâce au contrat aussi. Aujourd’hui, un jeune issu du centre de formation ne peut pas signer plus de trois ans. Un jeune, si vous voulez le conserver, à la sortie des U17 il faut lui faire signer un contrat professionnel et trois ans après il est libre. Il n’a pas encore mis les pieds en pro qu’il l’est déjà statutairement et pas du tout dans son jeu, dans sa maturité. C’est tout l’environnement qui n’est pas simple et lorsqu’un d’entre eux a un petit peu d’avance, il est amené à partir à l’étranger ».

 

Il rappelle concernant les jeunes, et notamment Kévin Soni et Adam Ounas, que ceux-ci sont passés rapidement en professionnels sans passer par la case CFA. « Si on prend l’exemple d’Ounas aujourd’hui, c’est bien ce qu’il a fait, mais il faut qu’il répète ça tous les trois jours ou toutes les semaines pendant X années, ça ne va pas se faire du jour au lendemain malgré ses deux entrées très intéressantes. Lui ou Kévin Soni, ce sont de très, très jeunes joueurs. Ils n’ont pas vingt matches de CFA. Donc évidemment, sur des coups ils vont pouvoir apporter des choses et tant mieux, et si l’un d’entre eux arrive à devenir titulaire tant mieux, mais il ne faut pas aller trop vite […] Maintenant, l’important c’est que quand Willy Sagnol a besoin d’Adam Ounas ou de Kévin Soni, qu’ils répondent présent ».

 

Retranscription Girondins4ever