• Non classé

Bannier donne toutes les raisons du mauvais départ de la CFA

Sébastien Bannier

 

Sébastien Bannier, entraineur adjoint de la réserve bordelaise, explique pourquoi son équipe a eu du mal à démarrer cette saison son championnat. Beaucoup d’évènements imprévus ont fait que le staff et les joueurs ont manqué de stabilité, et donc de résultats.

 

« C’est décevant sur les performances collectives. Il y a beaucoup de jeunes joueurs, beaucoup de Seniors première année qui n’ont pas beaucoup joué la saison passée : l’amalgame a été compliqué. On n’a pas eu énormément de professionnels pour les encadrer sur les premiers matches de par la Coupe d’Europe. C’était mieux ce week-end mais aussi avec l’apport des professionnels qui ont vraiment joué le jeu à 100%. Maintenant, c’est à nous d’améliorer le potentiel des joueurs qui pour certains est très intéressant, et pour d’autres il y a beaucoup de travail […] Le match de ce week-end, Cholet, c’est 27 ans de moyenne d’âge. Vous avez en face des joueurs qui ont 200-300 matches de National, de Ligue 2 de CFA. La CFA c’est semi pro, même professionnel pour 80% des joueurs. Sur les premières feuilles de matches, on avait environ sur les onze titulaires, 100-150 matches cumulés. C’est un autre rythme, les duels sont complètement différents, la gestion du match est différente. On joue tous les coups à fond, or il faut des temps forts et des temps faibles, tout ça s’appréhende. On a pris beaucoup de buts sur coups de pieds arrêtés, c’est de la concentration, de l’immaturité. Il y a du potentiel, mais jeune ou trop jeune ce n’est pas bien, trop vieux non plus, c’est l’amalgame. C’est en très nette amélioration. C’est aussi le niveau individuel des joueurs, lorsqu’il est performant il peut être amené à jouer au-dessus… Il y a beaucoup d’éléments perturbateurs et c’est le lot de toutes les réserves professionnelles. La CFA est un très bon niveau, il n’y a plus que douze réserves pro en CFA, les 34 autres sont en CFA 2 et c’est qu’il y a des raisons. C’est que ce championnat est compliqué, comme l’atmosphère. Tout ça cumulé fait qu’on a des résultats, comme les autres réserves, très moyens ».

 

Gold FM

Retranscription Girondins4ever