• Non classé

Dugarry fait un état des lieux complet des Girondins

Christophe Dugarry

 

Christophe Dugarry a dressé un bilan de son club de cœur, les Girondins de Bordeaux, hier soir dans Les Spécialistes sur Canal+. L’ancien bordelais donne son impression notamment sur l’attractivité des Girondins. « C’est un club qui est résigné : dirigeants, staff, joueurs, actionnaire, supporters. Tout le monde a oublié ce qu’était ce club, quelle histoire il avait, ce qu’il avait gagné. Je pense que ce club a perdu toute son ambition, dans les discours des uns et des autres. J’ai souvenir d’un discours de Francis Gillot qui explique la veille d’un match de coupe d’Europe que demain il ne la jouera pas parce qu’il n’a pas les joueurs qu’il faut. Bordeaux ne joue plus aucune compétition pour la gagner : si ça se passe bien tant mieux, si ça ne se passe pas bien, tant pis. A l’intersaison on ne sait jamais quelle est l’ambition du club, ce qu’ils ont envie de faire, où ils ont envie d’aller. Il faut que ce club retrouve de l’attractivité : incapable de faire venir un joueur libre au mercato, incapable de faire venir Ben Arfa, Briand, Gourcuff, L. Diarra, Féret, Delort, N’Doye… C’est des joueurs qui pourraient faire du bien quand on dit qu’il n’y a pas d’argent. Et il n’y a pas de cellule de recrutement, pas de directeur sportif… Pour moi il y a toute une espère de nébuleuse dans l’envie et la structure qui est assez incroyable et tout le monde s’en contente, tout le monde est résigné, c’est le néant dans ce club j’ai l’impression… ».

 

Car oui, c’est son cheval de bataille, il faudrait un Directeur Sportif aux Girondins, même s’il rappelle que ce poste de l’intéresse pas. « Le poste de Directeur Sportif ne m’intéresse pas. Quand on n’a plus envie, il faut laisser la place à d’autres qui ont envie. Ce n’est pas parce qu’ils ont plus d’envie qu’ils réussiront mais à un moment, plus personne n’a envie de rien dans ce club. On a fait un stade qui est un peu l’arbre qui cache la forêt mais on ne sait plus, on joue au foot, ça marche bien tant mieux, ça ne marche pas ce n’est pas bien grave… Quand on n’a pas d’argent il faut avoir des idées. J’entends ‘un joueur coute cher’. Mais un joueur ça se sollicite, ça se drague, il faut lui donner envie de venir, il n’a pas forcément envie que de l’argent. Il faut l’appeler des mois avant, il faut le solliciter… Comment Gourcuff préfère aller à Rennes ? Ben Arfa à Nice ? Briand à Guingamp ? Mais ces joueurs, on ne les sollicite même pas à Bordeaux, on ne se pose même pas la question […] Comment peut-on évoluer aujourd’hui sans directeur sportif ? On a recruté deux joueurs, Gajic et Pablo. Je pense que Bordeaux avait besoin d’un avant-centre depuis bien longtemps ».

 

Pire selon lui, le rugby prend la place du football dans le région. « Ce qui me rend malade aujourd’hui, même si j’aime beaucoup le rugby, le sport numéro 1 ce n’est pas le foot, c’est le rugby. Les gens vont au stade et s’ennuient d’une manière assez incroyable. Bègles, ce n’est pas Toulouse, mais malgré tout il y a du spectacle et les gens se régalent. Là plus personne ne se pose les bonnes questions ».