• Non classé

Fargeon : « La seule manière de ressouder ça c’est d’avoir la fierté de porter ce maillot »

boutique galerie girondins maillot home

 

Philippe Fargeon, sur Gold FM, n’en démord pas. « On se rend compte qu’aujourd’hui il y a peut-être toute une remise en compte à faire. Réunion dans les vestiaires, réunion avec le staff, le Président qui descend, contre Sion tout le staff d’M6 était là.… Et il n’y a pas de réaction. Au bout d’un moment, il va falloir changer un peu tout ça, et peut-être qu’un bon coup de pied dans la fourmilière ferait du bien. On les voit descendre de plus en plus, être sans réaction, alors que c’est un grand club ».

 

Quoi qu’il en soit, il y a selon lui une forme de cassure dans le vestiaire bordelais. « Des cassures dans le vestiaire, ça a toujours existé. Il y en a qui ont l’impression que l’entraineur ne les aime pas et ne les fait pas jouer, il y en a qui pensent que d’autres joueurs sont protégés par le staff, ça a toujours existé. La seule manière de ressoudre ça c’est d’avoir la fierté de porter ce maillot. Est-ce qu’ils ont vraiment envie, est-ce qu’ils sont fiers de porter le maillot des Girondins de Bordeaux quand ils rentrent sur le terrain, oubliant tous leurs petits problèmes entre eux ? Commençons par être fier, si on avait des joueurs qui étaient de morts de faim sur un terrain, qui voulaient vraiment défendre et sauver ce club, je pense qu’on ferait déjà un bon pas. Il faut bien aujourd’hui qu’ils montrent qu’ils ont le niveau pour jouer dans ce club […] Le déchet technique, cela dépend en grande partie de la confiance. On peut leur admettre cette possibilité, mais là on est à Ajaccio, on n’est pas chez nous, on n’a pas peur de se faire crier dessus ».

 

Pour lui, il y a la question de se sentir concerné. « Bons joueurs ? Qu’ils nous le prouvent ! Ils ne montrent pas de spectacle. Un bon joueur n’est pas un match qui fait un bon match de temps en temps, c’est celui qui assume tous les matches, et qui  ressort en ayant fait le maximum […] Est-ce que toute l’équipe se sent concernée ? On sait très bien qu’il y en a qui ne doivent pas bien dormir, mais est-ce que c’est le cas de tout le monde ? C’est ça l’un des soucis […] Il faut surtout aider ceux qui ont la passion de ce club, ceux qui se retrouvent aujourd’hui un peu perdus ».

 

Sans oublier bien sûr le problème de l’équilibre à trouver au niveau technique et tactique. « Il y a le problème de ne pas trouver l’équilibre dans cette équipe, le problème de joueur qui ne peuvent que faire trois matches et ensuite ont besoin de repos parce qu’ils sont fatigués. Ça c’est la face visible de l’iceberg, et puis il y a d’autres problèmes. Le problème du centre de formation qui n’apporte pas les résultats que l’on attend, peut-être aussi la cellule de recrutement qui n’a pas apporté des choses pour compléter tout ça… Willy Sagnol a y-il eu les joueurs ou du moins l’organisation qu’il voulait mettre en place ? Tout est à re-vérifier. Si on veut repartir, cela ne sert à rien de remettre du sparadrap sur un pneu crevé. Il faut vraiment trouver la solution. Il ne faut pas que ce club se contente de cette situation ».

 

Une remise en question, aussi du coach, mais qui selon lui n’est pas le responsable, surtout sur ce que montrent les joueurs depuis quelques semaines. « Un entraineur n’est pas responsable des joueurs qui ne courent pas sur le terrain ou qui ne sont pas motivés. Il est responsable des choix tactiques, ça c’est clair, mais ça il peut l’assumer. On ne change pas un entraineur parce qu’il essaye de trouver des solutions dans une période difficile ».

 

Retranscription Girondins4ever