• Non classé

Benarbia : « Quand tu as un nouveau stade, tu achètes un leader par ligne de qualité »

Ali Benarbia

 

Ali Benarbia est souvent juste et critique sur la gestion actuelle de son ancien club des Girondins. Sur RMC, il a tout d’abord analysé la conférence de presse de Willy Sagnol, qui fustige une nouvelle fois le comportement de ses joueurs : « Il l’a dit sûrement dans les vestiaires et il le dit aussi dans les médias parce qu’on dit souvent qu’ils ne disent rien, qu’on ne ressent rien. Il le dit aussi pour les supporters, qui écoutent […] Ce n’est pas qu’un aveu d’échec personnel, tu n’as pas toujours que des réponses. Mais on en revient à une chose : les joueurs, c’est un groupe, il n’y a pas que l’entraîneur, il n’y a pas que les supporters, il n’y a pas que le contrat, il n’y a pas que le président. Ce sont les leaders et l’équipe sur le terrain qui font que… L’entraîneur, au moment où l’arbitre siffle, tu as beau faire tout ce que tu veux, c’est eux qui décident… »

 

Pour lui, Sagnol n’est pas le seul responsable de la situation délétère : « Il n’a pas les réponses, il a eu beau essayer… Ça vient aussi du groupe et des joueurs. Ce n’est pas parce que tu vas emmener un autre entraîneur, souvent les gens pensent ça… Les cartes sont redistribuées comme on dit souvent, ça arrange quelques uns et d’autres non. Mais ce n’est pas pour autant que ça va bien. Mais Bordeaux ça ne fait pas qu’une saison… On en est pratiquement à trois, quatre saisons où on se pose des questions ».

 

La gestion du nouveau stade n’est pour lui par la bonne : « Quand c’est comme ça tu achètes un nouveau joueur par ligne. Quand tu sais que tu as un nouveau stade et que tu peux gratter la deuxième ou troisième place, tu achètes un leader par ligne de qualité. C’est ce qui va te pousser d’une, à remplir ton stade pour les supporters, et de deux de te rapprocher de ce qui est le plus important de nos jours en Europe : la Champion’s League ».

 

Retranscription Girondins4Ever