• Non classé

Sagnol : « Des discussions franches entre le staff, les joueurs et les dirigeants »

Willy Sagnol

 

En conférence de presse sur Girondins TV après la défaite à Ajaccio, Willy Sagnol avoue qu’il n’a pas trop parlé à ses joueurs. Visiblement, quelque chose semble cassé entre le groupe et le staff : « Un message dans le vestiaire ? Non je crois qu’autant on peut essayer de remobiliser un groupe à la mi-temps d’un match, autant après un match, de toute façon, ça ne sert pas à grand chose. Dans l’absolu, il y a toujours beaucoup de tension, d’émotion après les matches. Souvent on dit des âneries. On va laisser passer la nuit. Je pense que demain matin il y aura une longue et franche discussion et savoir simplement où les joueurs veulent aller ».

 

Est-ce que la question de la confiance sera abordée avec son groupe ? : « C’est une question qui va se poser oui ».

 

On a senti le coach assez découragé après cette nouvelle triste performance : « Après un match comme ça, c’est difficile d’être optimiste. Malheureusement, ça ne fait pas plusieurs mois qu’on est comme ça, ça fait simplement un mois qu’on est en difficulté. Mais comme il y a beaucoup de matches au mois d’octobre, on peut vite monter ou descendre au classement. C’est une période charnière, une période difficile. Oui, dans les prochains jours, il y aura des discussions entre les joueurs et le staff, entre les joueurs eux-mêmes, entre le staff et les dirigeants aussi pour comprendre pourquoi on en est là aujourd’hui : qu’est-ce qui a fonctionné, qu’est-ce qui n’a pas fonctionné, qu’est-ce qui doit être changé, qu’est-ce qui doit être apporté ? Ce qui est le plus important, ce n’est ni les joueurs, ni l’entraîneur, mais le club ».

 

Devant un aussi pauvre spectacle, Sagnol ne veut pas encore parler de maintien : « La problématique technique est récurrente depuis quelques semaines. Techniquement on est beaucoup trop faible mais en plus quand vous ne mettez pas l’état d’esprit, parfois il serait peut-être mieux de déclarer forfait […] On va regarder une seule chose, le match qui arrive. L’avenir dans le football a toujours été ainsi, incertain, pour les grands clubs, les petits clubs, les grandes équipes, les petites équipes, les grands hommes les petits hommes, ça a toujours été ainsi. Aujourd’hui, la seule chose qui peut nous sauver, c’est le travail. Ce n’est pas une valeur bafouée, bateau mais le travail, il n’y a que ça ».

 

Retranscription Girondins4Ever