• Non classé

Triaud : « Quand vous recrutez, c’est souvent la mort de votre centre de formation »

Triaud iconsport

 

Comme nous vous le relations dans une précédente brève, Jean-Louis Triaud a clôturé le mercato des Girondins de Bordeaux pour cet été 2015. L’effectif sera-t-il suffisant pour la saison, avec la qualification pour la Ligue Europa ? « J’ai calculé déjà 6 matches, on en a déjà fait, qu’on a passés sans trop de problème. Il m’a semblé qu’on a été plutôt plus frais ce week-end avec 37 degrés que nos adversaires. Il en reste 6 sur pratiquement trois mois, puis après jusqu’à la finale, il y en aura 8 ou 10 de plus, ou 9 plutôt, tout ça c’est gérable (rires). Nous avons 26 pros, des jeunes qui ne demandent qu’à se montrer, à s’affirmer. Quand nous sommes allés au Kazakhstan, nous avions sur 20 joueurs amenés en déplacement, 14 issus du centre de formation. Vous savez, quand vous recrutez, souvent c’est la mort de votre centre de formation, on a toujours l’impression que l’herbe est plus verte ailleurs. Donc, on a un centre de formation, et si ce n’est pas pour utiliser les joueurs, alors à quoi il sert ?! ».

 

Pour autant, un (trop long) épisode n’est toujours clos, celui du dossier Yoann Gourcuff. « La piste Yoann Gourcuff, on l’a pas abandonnée. C’est lui qui se décidera. Il semblerait que, pour des raisons historiques, régionales, ou affectives, je n’en sais rien, même si l’affectif pour Bordeaux chez Yoann est surement très présent, il ait plutôt un faible pour la Bretagne. Si c’est son choix, on le respectera et on lui souhaitera beaucoup de bonnes choses. Si par hasard, sa décision n’était pas encore prise, il est le bienvenu à Bordeaux ».

 

C’est donc ferme et définitif, il n’y aura plus de recrue à Bordeaux avant minuit. « Écoutez, faudra qu’ils aillent très vite parce que il n’y a rien dans les tuyaux, donc il n’y a plus que trois heures (deux maintenant, ndlr). Donc il faudrait que ça aille très très vite ».

 

Infosport

Retranscription Girondins4ever