• Non classé

Rolan voulait partir au bout de deux mois

Course Diego Rolan portrait Divonne

 

Interrogé par la presse uruguayenne avant la rencontre face à Rennes, Diego Rolan s’est confié sur sa situation à son arrivée aux Girondins de Bordeaux. Des moments très difficiles à vivre qui l’ont poussés à aller voir le Président pour lui demander de retourner dans son ancien club.

 

« Les gens s’imaginent que de jouer en Europe, c’est tout beau tout rose. Mais je vais vous dire quelque chose maintenant que je m’y suis adapté. Après deux mois à Bordeaux, je voulais revenir à Montevideo. Je suis allé voir le Président pour lui demander de partir. Il faut s’adapter à beaucoup de nouvelles choses. Maintenant, je rentre chez moi ou mes parents mais quand j’étais seul ici, il n’y avait personne, c’était la solitude. Peu de temps après mon arrivée, pour mon deuxième match, je me blesse ; une entorse à la cheville. A l’époque, j’étais encore à l’hôtel et il n’y avait personne qui pouvait m’aider. Je ne comprenais pas la langue, c’était une autre culture, vous ne pouvez pas imaginer comme j’ai souffert. Je me suis remis et au bout d’un mois, nouvelle entorse à la cheville. C’est là que je suis allé voir le Président. Il m’a dit de me calmer, de rester tranquille. Là, le soutien de ma famille a été fondamental »

 

Avec du recul maintenant, « Tout cela m’a aidé à grandir, à murir. Aujourd’hui je vois ça comme un grand pas en avant dans ma vie » ajoute t-il.

 

On y apprend également qu’il juge « impossible » pour lui d’évoluer au poste d’attaquant pur car en France, le jeu est « très physique ». Mais aussi qu’il espère que Bordeaux sera un tremplin pour ensuite évoluer en « Espagne ou en Angleterre ». Il espère d’ailleurs « continuer à grandir dans son football, améliorer son physique ». Il n’oubliera sans doute pas qu’aujourd’hui, c’est grâce en partie à Bordeaux qu’il est avec l’Uruguay ; « Jusqu’à récemment, je sortais dans les rues pour fêter les victoires de l’équipe nationale. Maintenant je peux les partager avec l’équipe et les joueurs. Dans le football tout va très vite ».

 

Traduction Girondins4ever