• Non classé

Pallois, la bonne pioche

Pallois iconsport_blo_310814_08_49 (1)

Dans le Sud-Ouest du jour, focus sur Nicolas Pallois, la surprise de ce début de saison côté bordelais.
Celui-ci revient sur son passage de latéral gauche à défenseur central : « J’ai toujours joué aux deux postes […] Mais j’ai signé pro en tant qu’arrière gauche. Ce n’était pas mon meilleur poste. C’est à Laval que je suis passé dans l’axe ».

Philippe Hinschberger, alors entraîneur de Laval, récupère le défenseur d’1m90 pour jouer sur le flanc gauche : « Nicolas Pallois avait commencé la saison comme arrière latéral […] Mais il n’était pas très convaincant et l’on a d’ailleurs recruté Franck Signorino en urgence. Pallois a perdu sa place mais il n’a jamais rien lâché. Comme à l’entraînement, je le mettais souvent dans l’axe et qu’il s’y montrait à l’aise, je me suis dit que ce pouvait être une bonne solution. Je l’ai titularisé à ce poste, il a joué de bons matches, il a fini la saison là ».
L’ancien entraîneur du club de la Mayenne donne son avis sur les points forts et sur les points à améliorer de Nicolas Pallois : « Il vient de jouer deux très bonnes saisons avec les Chamois. Il est toujours concentré, attentif et n’a pas de gros points faibles. Certes, il est perfectible dans les relances longues mais c’est un domaine difficile pour les défenseurs centraux. Il a parfois manqué de confiance mais ça n’est plus le cas aujourd’hui. Je ne pense pas qu’il lâche le morceau ».