• Non classé

Pallois ne parle ni le portugais, ni l’italien

Pallois tire la langue, reprise

 

A quelques heures de la dernière rencontre de la semaine pour les Girondins, Nicolas Pallois a insisté en conférence de presse sur le fait de valider le bon match nul à Saint-Etienne. « Il faut valider le point de Saint-Étienne avec une victoire face à Rennes. Ça reste une bonne équipe. A domicile, on est aussi porté par les supporters. II va falloir prendre le jeu à notre compte, sans se poser de question. Il faut être concentré sur la première mi-temps parce que c’est là qu’on prend le plus de buts. Il faut être plus solide défensivement ». C’est peut-être l’objectif de cette mise au vert, garde la cohésion de l’équipe pour réussir la rencontre contre les bretons. « On prépare le match de dimanche dans les meilleures dispositions. On a de la récupération, un décrassage, et entrainement la veille ».

 

Le défenseur central bordelais sera vraisemblablement aligné aux côtés de Tiago Ilori. Si les qualités de ce dernier sont évidentes, il demeure encore quelques soucis entre les deux hommes, notamment au niveau de la communication. « Ça se passe bien, mais on a encore des petits soucis de communication. Je ne parle pas le portugais (rires)… Si je dois parler portugais, et italien à gauche (Contento, ndlr)… Dans le fil de la saison, ça va aller. Pour moi, c’est essentiel de bien se parler, de se faire entendre. On n’a pas encore cette communication pour bien évoluer ensemble […] Heureusement il y a le code du football. On dit ‘J’ai’ ou ‘laisse’, on essaye de crier un peu plus fort pour se faire comprendre ». Malgré la barrière de la langue, le numéro 4 girondin n’a pas de préférence quant à son partenaire de la défense centrale « Ça ne change rien moi, je m’adapte » car « le plus important c’est que je sois sur le terrain ». On valide.

 

GirondinsTV