• Non classé

Le premier coup de gueule de Sagnol

Willy Sagnol

 

 

Souvenez-vous du fait de jeu qui a fait, peut-être, basculer la rencontre contre Bastia… Willy Sagnol est revenu, en conférence de presse, sur cette main de Nicolas Pallois. L’entraîneur bordelais n’a pas du tout apprécié de voir que son défenseur central était convoqué par la commission de discipline de LFP. Il semble même très remonté contre cette décision :

 

« C’est plus qu’étonnant que Nicolas Pallois soit convoqué par la commission. Je l’explique, mais cette explication m’appartient (rires). Je vous avais prévenu en début d’année que je ferai un peu de langue de bois. Je dirais que je suis très surpris parce que… A la fin du match, alors que le quatuor arbitral n’avait pas parlé à quelqu’un d’autre, n’avait pas eu les images vidéo, l’arbitre du centre était déjà venu me voir me disant qu’il allait faire un rapport. Donc je lui ai demandé pourquoi ? Il me répond ‘Pour le main de Nicolas Pallois. Je lui ai donc demandé ‘Quelle main ? La main que vous n’avez pas vue, ou que l’on vient de vous dire ?’. Je suis surpris que l’on prenne une décision sans l’avoir vue. Après, malheureusement, c’est une image qui a fait un peu le buzz, la commission de visionnage tout de suite s’en est emparée. Je trouve ça dommage parce que les quatre arbitres sur le terrain ne peuvent pas dire qu’ils ne l’ont pas vue – parce qu’ils n’ont pas sifflé le pénalty, donc ils ne l’ont pas vue – et étant sur le terrain, n’ayant parlé à personne d’autre, me dire qu’ils vont faire un rapport. L’écran géant ? C’est interdit ! Un rapport qui se base sur une vidéo n’a pas de valeur. Si on parle de législation, ça n’a pas de valeur. Après si le comité de visionnage veut le pendre en compte ou pas, ou la commission de discipline… Ils prennent leur décision et sont souverain dans la matière, et on respectera leur décision […] Mais on n’a pas demandé à ce que le coude de Diawara sur Carrasso à Nice passe en discipline, alors que c’était un carton rouge immédiat. Le coup de coude dès la première minute sur Rolan face à Bastia, on n’a pas demandé non plus. »

 

Il est vrai que Bordeaux a des décisions arbitrales plutôt avantageuses depuis le début de la saison. Sagnol ne souhaite pas que des raccourcis soient fait vis à vis de ça : « On sait qu’on va le payer à un moment donné. Je trouve ça dommage. Tout le monde est unanime pour dire que Bordeaux joue bien mais en même temps, on va quand même vous mettre des bâtons dans les roues […] S’il n’y avait pas eu certaines décisions arbitrales en notre faveur, difficiles – ça n’a pas été facile d’accorder ou de refuser des buts certaines fois c’était tendancieux – je n’aimerais pas que parce que ça nous a été favorable peut-être une fois ou deux, qu’on fasse un amalgame. Aujourd’hui, j’entends des commentaires comme le fait qu’il faille remettre en cause les trois pénaltys sur Khazri ; mais sur les trois, il y a contact et penalty. »

 

Retranscription Girondins4ever