• Non classé

[M6] Résultat opérationnel semestriel positif

05411207-photo-m6-rouge

 

Le groupe M6 a dévoilé son rapport financier du premier semestre 2014. Voici dans un premier temps, le bilan des Girondins de Bordeaux lors de ces six premiers mois de l’année :

 

« A l’issue des appels d’offre lancés par la Ligue de Football Professionnel (LFP) pour les droits TV de Ligue 1 et Ligue 2, les droits de retransmission ont été attribués :

 

– pour la retransmission sur le territoire français pour les saisons 2016-2017 à 2019-2020, à Canal+ et BeIN Sports pour un montant de 748,5 M€ (vs. 607 M€ pour la saison 2013-2014) le 4 avril 2014
– pour la diffusion à l’international pour les saisons 2018-2019 à 2023-2024, à BeIN Sports pour 80 M€ (vs. 32,5 M€ précédemment) le 30 mai 2014.

 

Cette augmentation des droits aura pour conséquence d’accroître les ressources des clubs à partir de 2016. Le Football Club des Girondins de Bordeaux (F.C.G.B) a terminé la saison 2013-2014 au même classement que la saison 2012-2013, en 7ème position de la Ligue 1. En revanche, au contraire de l’année dernière, le club n’est pas parvenu à se qualifier pour la Ligue Europa. Les éliminations du club dans les différentes compétitions disputées (Coupe de France, Coupe de la Ligue, Europa League) à des stades moins avancés que la saison dernière ont pesé sur le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel du club au 1er semestre, mais le club a poursuivi sa politique de maîtrise des coûts. Par ailleurs Francis Gillot, entraineur de l’équipe professionnelle, a quitté le club à l’issue de la saison 2013-2014. Il a été remplacé par Willy Sagnol, manager des équipes de France jeunes depuis 2011, qui a signé un contrat de 3 ans. Enfin, les travaux du futur stade en cours de construction dans le cadre d’un partenariat public-privé (PPP) entre la ville de Bordeaux et le Groupe Vinci, et dont le F.C.G.B sera le club résident, se sont poursuivis pour une inauguration prévue au printemps 2015. »

 

Les résultats depuis le début de l’année sont positif puisque « le F.C.G.B parvient à afficher un résultat opérationnel semestriel positif (+0,2 M€) grâce à sa politique de maîtrise des charges salariales, malgré des performances en Europa League et en Coupe de France moindres qu’en 2013. »

 

La chaîne a également fait part des risques et incertitudes concernant le second semestre 2014, expliquant que les Girondins de Bordeaux seront très certainement dans le négatif à la fin de la saison : « Compte tenu de sa structure de coûts et des aléas liés aux éventuels transferts de joueurs, le Groupe n’est pas en mesure d’indiquer à ce stade avec précision le niveau de pertes du F.C.G.B en 2014. La non-qualification en Europa League aura un impact sur le niveau de recettes du club au 2nd semestre 2014. Le résultat du FC Girondins de Bordeaux est fortement corrélé à la participation et au succès du club dans les compétitions avec éliminations (coupes, compétitions européennes) et à la cession de joueurs. Le premier semestre est ainsi généralement meilleur que le second, la prime de classement liée à la performance du club en Ligue 1 (championnat de France) étant reconnue au cours du second semestre de la saison sportive qui correspond au premier semestre de l’année civile et de l’exercice du Groupe. »

 

Concernant les actifs non courants : « La baisse des autres actifs financiers non courants après le reclassement en actif courant du dépôt de 20,0 M€ consenti dans le cadre du projet de nouveau stade de la ville de Bordeaux. »

« Par ailleurs, les investissements plus récurrents (achats de droits par SND et SNDA, achats et ventes de joueurs par le FC Girondins de Bordeaux, renouvellement des équipements techniques et logiciels) affichent une croissance de 23,4 M€ entre le 30 juin 2013 et le 30 juin 2014. »

 

« Les autres actifs financiers courants correspondent à la somme de 20 M€ placée sous séquestre par le Football Club des Girondins de Bordeaux au bénéfice de la ville de Bordeaux. Ce dépôt est rémunéré au taux fixe de 1,6 % l’an jusqu’à la livraison du futur stade de Bordeaux prévue au printemps 2015. A cette date, la somme sera rétrocédée à la ville de Bordeaux en contrepartie d’une minoration des loyers futurs ».

 

Sans titre1

Cliquez pour agrandir.

 

Pour en savoir plus, consultez le rapport semestriel 2014