• Non classé

Leboeuf : « Il va leur donner à bouffer »

Consignes de Sagnol et son staff

 

Après l’interview de Willy Sagnol sur RMC que nous avons relayé, Franck Leboeuf a tenu à revenir sur les propos de son ancien partenaire en Équipe de France. L’ex champion du Monde a lancé un message aux journalistes :

 

« C’est un petit message aux journalistes. J’écoute Willy et je me dis : il va les énerver, il va énerver les journalistes et en même temps il va leur donner à bouffer. Attention ! Attention aux journalistes de ne pas trop assassiner ces mecs là parce que sinon vous allez continuer à vous emmerder avec des mecs qui ne vous racontent rien. Il faut savoir ménager la chèvre et le chou. C’est quelqu’un que j’aime bien, c’est quelqu’un qui a des idées sur le foot et ça c’est bien. On le voit avec Bielsa avec le pressing de l’OM, là on voit que Willy Sagnol nous dit qu’il faut réagir vite quand on récupère le ballon et aller le plus vite possible vers l’avant. Tant mieux ! On en a marre du calcul, pour nous ça reste un spectacle, on a envie de voir des buts, on a envie de voir du jeu […] Je trouve que le discours de Willy tient la route, il fait avec les moyens du bord. »

 

Lors de la Coupe du Monde en 2006, Willy Sagnol s’en était pris à un ancien joueur devenu désormais consultant, Marcel Desailly. Sagnol avait notamment déclaré que «certains anciens feraient mieux de se taire». Franck Leboeuf est revenu sur cet épisode :

 

« Il faut que Willy comprenne qu’il y a d’autres personnes qui ont une légitimité et qui est aussi grande que la sienne et même quelques fois plus grande. Ça fait partie du jeu, ce n’est pas parce qu’on est consultant maintenant qu’on n’a pas de légitimité par rapport à un entraîneur. On connaît autant le football que lui, on aurait pu choisir une carrière d’entraîneur mais on préfère animer des débats parce que pour nous c’est plus intéressant. Je trouve qu’il faut faire attention au retour de bâton, il ne faut pas oublier que les médias gagnent toujours à la fin parce qu’ils peuvent toujours avoir le dernier mot. Il faut qu’il fasse attention. On voit qu’il sait ce qu’il fait et ce qu’il dit mais comme c’est quelqu’un qui est quand même assez sanguin, par moment il peut lâcher quelques phrases mais ces phrases feront qu’on pourra avoir des débats. C’est quelqu’un d’intéressant, de foncièrement bon. C’est quelqu’un que je connais. Il est droit mais il va aller taquiner le goujon comme on dit, il va aller vous chercher les mecs, attention ! »

 

Carine Galli a terminé le débat en expliquant que Sagnol « était quelqu’un de très ouvert. Tu peux toujours parler avec lui. On voit qu’il est quand même assez sec, mais ne refuse pas le dialogue. Il y a des entraineurs qui refusent de parler et ça c’est intéressant aussi ». Est ce qu’il y aura une saison animée à Bordeaux ? En tout cas, ça promet !