• Non classé

Triaud confirme un arrière gauche étranger

Willy Sagnol-Jean-Louis Triaud discussions 2

 

 

Nous vous annoncions en début d’après-midi que les dirigeants bordelais auraient été convaincus par l’international chilien, Eugenio Mena. Une piste qui pourrait prendre un peu plus d’ampleur dans les prochains jours puisque Jean-Louis Triaud a avoué, lors d’une interview pour le 10 Sport, que Bordeaux était à la recherche d’un arrière gauche. Le président bordelais a notamment confié que la piste étudiée mène à un latéral étranger : « On est à la recherche d’un arrière gauche donc on avance sur le dossier. Pour l’instant on cherche seulement dans ce secteur et on va peut-être recruter un joueur étranger […] On a Lucas Orban qui joue à gauche mais qui est défenseur central de formation. Il est d’ailleurs mieux dans l’axe que sur le côté gauche donc notre choix s’est finalement plus porté sur un arrière gauche. On s’est dit que prendre un arrière gauche, spécialiste du poste, plus incisif sur son côté était peut-être une meilleure option, avec un repositionnement de Lucas Orban qui peut jouer dans l’axe gauche ou sur le côté. »

 

Après le match d’hier contre Nantes nous vous avons relayé des propos de Willy Sagnol. Ce dernier a indiqué qu’il était à la recherche d’un joueur défensif, mais aussi d’un joueur offensif. Jean-Louis Triaud a fait le point sur ce sujet, toujours dans l’interview pour le 10 Sport : « Notre seule interrogation c’est le retour de Cheick Diabaté en attaque car il est quand même extrêmement efficace. Il a repris l’entrainement lundi après avoir effectué tous les soins et les renforcements nécessaires. On attend de voir s’il est opérationnel et si c’est le cas, on sera complet. […] On a prêté Sala deux saisons, en National et en Ligue 2 pour qu’il s’aguerrisse donc maintenant c’est le moment qu’il nous fasse bénéficier de ses talents. Il a beaucoup marqué donc il faut qu’on le voit à l’échelon supérieur. Et c’est la même chose pour Sacko qui a été prêté au Havre l’an passé. Un centre de formation est pour ça. Si on a un centre de formation et qu’on utilise pas joueurs ça serait de l’argent gaspillé. »

 

Enfin, le président des Girondins de Bordeaux a confié qu‘il n’y aura pas de départ pour le moment : « Il y aura peut-être des prêts en fin de préparation, de joueurs que le coach aura évalué et qui sembleront aptes à avoir du temps de jeu ailleurs. A ce moment là, il prendra des décisions. Mais a priori il n’y a pas de départs majeurs de prévus. » Concernant Jaroslav Plasil : « S’il a un projet et qu’on n’est pas capable de lui offrir le même et bien on écoutera ce qu’il a à dire. »