• Non classé

Bédouet : « Si je pouvais y retourner » (Euro 2016)

Eric Bédouet de face de près

 

Interrogé par France 3 Aquitaine, Eric Bédouet est revenu son expérience avec les Bleus et cette Coupe du Monde. « Il y avait un challenge important, c’était de changer cette mentalité qu’on avait vécue en Afrique du Sud, et ça, ce n’est pas simple […] Dans le choix, ça a été fait avec sagesse, ils ont bien réfléchi, ils ont créé leur groupe, c’est fantastique. Depuis de nombreuses années où je suis dans le football professionnel, j’ai rarement vu un groupe comme ça, aussi talentueux, gentil, respectueux ». Concernant son rôle, il confesse avoir eu la pression vis-à-vis de ses responsabilités. « Il y avait une pression qui était énorme. La, si un joueur avait une déchirure musculaire, il repartait […] Et on n’a pas eu de casse, pratiquement pas eu de casse ».

 

Une aventure qui s’est terminée face à l’Allemagne, en quarts, et qui laisse des regrets au groupe. Le préparateur physique des Bleus met en avant l’expérience allemande, qui a fait la différence. « On est passé très près, on les sentait pas bien du tout. Ils sont expérimentés, ils ont eu 80-90 matches de Coupe du Monde. Nous, dans l’équipe, on avait six matches de Coupe du Monde. La différence elle est là, on ne peut pas comparer. Mais on est vraiment passé très près. Les joueurs, quand ils ont vu le match contre le Brésil ils se sont dit ‘ça s’est joué à peu de choses' ».

 

De quoi réitérer l’aventure en 2016 ? C’est un souhait. Par la même occasion, Eric confirme nos informations sur ses prochaines vacances, qui auront lieu en aout. « J’essaye de récupérer. Je vais avoir un tout petit peu de vacances au mois d’aout, quand ce sera lancé un petit peu. Bordeaux, c’est mon club. Si je pouvais y retourner, ce sera évidemment avec plaisir, et ils le savent (Euro 2016, ndlr) ».

 

Retranscription G4E