• Non classé

Marange « n’aime pas le milieu du foot »

 

 

 

Florian Marange s’est confié à Aujourd’hui en France (version papier) sur sa situation actuelle. Au chômage, il raconte d’abord comment il en est arrivé à cette situation. Des regrets ? : « Ce serait facile de dire oui car mon choix n’a pas été le bon. Pourtant, je pensais que ça se passerait bien. Avant de signer à Crystal Palace, j’avais eu l’entraîneur au téléphone (NDLR : Ian Holloway, licencié fin octobre) et il m’avait dit qu’il me voulait. Mais, au bout d’une semaine d’entraînement, je me suis rendu compte que j’étais tombé dans un traquenard. J’étais rentré en France afin d’organiser mon déménagement. Un ami m’a appelé car il venait de voir sur Internet que je ne faisais pas partie de la liste des joueurs engagés pour le championnat. Je n’y croyais pas. A mon retour, j’ai demandé des explications à l’entraîneur et il m’a dit que je jouerai seulement les coupes. »

 

L’ancien bordelais s’entraîne actuellement dans la région et cherche un club, avouant avoir des contacts : « Je m’entraîne avec le Stade Bordelais (CFA) et j’effectue aussi une préparation individuelle. J’ai des contacts avec des clubs en France et à l’étranger, mais tant qu’il n’y a rien de signé… J’espère trouver un club intéressant, où l’on me fera vraiment confiance. Oui c’est rassurant. Je me suis posé beaucoup de questions. J’ai eu peur qu’on m’oublie. Comme j’ai résilié mon contrat après la clôture du marché estival, j’étais condamné au chômage jusqu’à celui de Janvier. C’est compliqué, je sais. Et ça fait peur d’être au chômage. J’espère que cela me rendra plus fort. Je veux montrer qu’au foot tu n’es jamais mort. Mon cas est très rare mais ça m’est arrivé et cela peut se produire pour d’autres. Quelque part, cela ne me surprend pas vu les mentalités. Cela fait longtemps que je n’ai plus d’illusions. Je n’aime pas le milieu du football. Le jeu oui, mais tout ce qui gravite autour, j’ai de plus en plus de mal. »

 

Retranscription Girondins4ever