• Non classé

Triaud : « Cela va aggraver nos pertes »

 

Interrogé par Vox Stadium sur la taxe à 75%, Jean-Louis Triaud a fait le point sur l’application de celle ci sur son club : « Ce serait une charge supplémentaire qui est mal venue dans une situation qui est globale pour le football français, de déficit d’exploitation. Ça va donc aggraver nos pertes. C’est une taxe qui au départ était prévue pour les salariés, qui se trouve maintenant être payée par le club, par l’entreprise. Cette taxe va représenter un pourcentage du chiffre d’affaires assez significatif, alors que pour les autres entreprises françaises, notamment du CAC 40, par rapport à leur chiffre d’affaires, cela représentera epsilon quand ils la paieront. Peut-être que la plupart de ces salaires dans les entreprises françaises seront externalisés dans des filiales à l’étranger. Le football français va représenter, d’après les estimations, 20% de cette taxe totale pour un chiffre d’affaires qui sera, comparé aux autres entreprises, 100 à 1 000 fois plus faible. »

 

Et en découlera forcément un ajustement, avec des restrictions : « Je ne ferai rien du tout, je suis un dirigeant bénévole. Après, il y a des actionnaires, s’ils se désintéressent du football à long terme, c’est possible. Un actionnaire ne peut pas financer des activités en perte. Alors, il faudra adapter le niveau de l’équipe à nos moyens financier, c’est-à-dire très en retrait par rapport à ce que cela pouvait être dans le passé. Il faut s’adapter aux recettes et aux ressources du football. On ne pourra pas dépenser plus que ce que l’on a et la vocation d’actionnaire, ce n’est pas de financer les pertes. On adaptera nos budgets aux coûts fiscaux, sociaux et salariaux du club. »

 

L’intégralité de l’interview ICI