• Non classé

[CdF] Les souvenirs de Maxime Kelsch

 

 

 

Le défenseur de l’US Raon l’Etape, Maxime Kelsch s’est confié sur le site officiel de son club sur un douloureux souvenir. En effet, il a été un des héros maudit du match de Coupe de France contre les Girondins la saison dernière, concédant à cause d’une main, le penalty égalisateur pour Bordeaux à la 114ème minute de jeu : « Oui, forcément, je m’en souviens bien. Il me fait deux ou trois crochets, je suis tellement dans le zag ( sic ) que cela me déséquilibre, il parvient à centrer, moi, je suis dos au jeu, il venait de me faire tomber, après, c’est sûr que je touche le ballon de la main, mais je suis dans une telle posture que c’est involontaire. Je n’ai pas de certitudes, peut-être suis-je mauvaise langue, mais les petites équipes comme Raon l’Etape, ça dérange dans le paysage. Après, cela reste à l’appréciation de l’arbitre. Chacun a son point de vue. »

 

Quelques secondes après le coup de sifflet, le joueur de Raon s’est empressé d’aller voir l’arbitre du match. Il raconte :  « J’étais passablement énervé. Je veux vous dire que je ne lui ai pas bien parlé, ce qui m’avait marqué dans cette discussion, c’est que l’arbitre m’avait dit que j’avais fait exprès d’avoir mis la main, je n’en croyais pas mes oreilles. Je lui ai répondu que je disputais un huitième de finale de Coupe de France, que l’on menait et que je serais stupide de le faire exprès, j’ai admis sa décision, mais, je le répète, c’était involontaire. »

 

En tout cas, il essayera de ne pas reproduire la même action le 5 Janvier prochain : « En fait, ce n’est pas un fait de jeu qui nous a laissé des regrets, c’est surtout que nous étions à deux doigts de passer, révèle-t-il, au final, le véritable regret est d’avoir été éliminé, et qu’importe le scénario. On avait été bien en place et jusqu’à ce penalty, Bordeaux avait dominé mais n’avait pas vraiment été dangereux, la place était énorme pour se qualifier. Si la situation venait à se reproduire, je mettrai les mains dans le dos, conclut l’intéressé, mais je n’en ferai pas une fixation, car cela peut aller au détriment de mon jeu, mais sur le moment, c’est certain que je me dirai ne met pas la main et je ferai attention. »