• Non classé

Bedouet : « Des matches dynamiques »

 

 

Longtemps sujet à polémique, les matchs se déroulant à 14 heures sont devenus un atout pour les Girondins de Bordeaux cette saison. Après une adaptation, les joueurs se sont habitués à ce rituel adapté pour préparer ces rencontres, et notamment un repas avancé dans la journée.

 

Eric Bédouet, préparateur physique, évoque d’ailleurs certains avantages de cet horaire contrairement à l’habituelle rencontre jouée en début de soirée, et confie notamment sa préférence :

« Ce sont des matches dynamiques. On se lève le matin, on déjeune et ça va vite, ça enchaîne. Moi je n’aime pas les matches qui se jouent à 21h car il y a une attente considérable. On a l’impression de perdre son temps à l’hôtel. On tourne en rond. Ce n’est pas bon pour un sportif de haut niveau. Bien sûr, il y a la sieste mais on ne peut pas rester allongé pendant 10 heures ! Finalement, peut-être qu’on a pris l’habitude de bien gérer ces matches à 14h. »

 

Le repas était le principal frein des joueurs concernant cet horaire. Gregory Sertic revient donc sur cette adaptation qui commence à prendre forme : « On faisait un peu trop la sieste (rires). Cette année, ça va un peu mieux. (…) Au début, c’est compliqué mais maintenant, je le dévore le poulet »

 

Pas de problème en revanche pour Julien Faubert, qui a vécu une situation similaire lors de son départ en Premier League : « Là-bas, on mange des œufs ou des pâtes à 8h, ce n’est pas facile mais on s’y fait »

 

 

 

Source: BFM