• Non classé

Gillot à créditer du redressement ?

 

C’est en tout cas la question que se pose L’Equipe aujourd’hui, sur son site internet. Avec en parallèle des propos de Jean-Louis Triaud : «Il n’a jamais renoncé, et c’est surtout ça qui compte. On a toujours eu l’équipe pour bien figurer mais entre ce qu’on demande aux joueurs et ce qu’ils font… Des fois, j’entendais son discours et je me disais : « mais ce n’est pas possible, c’est pourtant simple. Pas besoin de faire polytechnique pour comprendre » […] Quand ils n’obtiennent pas ce qu’ils veulent, il y a forcément une phase de découragement. A un moment donné, on se dit : « Mais ce n’est pas possible, ils ne comprennent pas, que faire de plus ? » Eh bien, il faut répéter à l’envie ce qu’on attend deux. […] S’il suffisait que je leur rentre dedans après un match pour que ça marche, on n’en perdrait plus aucun…»

 

A vous de voter si vous penser que le redressement bordelais en cette fin d’année est dû à Francis Gillot ICI