• Non classé

Diabaté : « J’aime le club »

 

 

 

Après le Mali, Cheick Diabaté s’est confié sur la relation qu’il entretient avec son club en racontant également une anecdote sympa de son enfance : « J’aime le club. Quand Bordeaux ne gagne pas, j’ai l’impression que c’est mon pays qui a perdu. Ça me fait très mal. Plus petit, quand j’étais en Afrique, j’avais un ami qui pleurait tout le temps quand on perdait tellement il voulait gagner à chaque fois qu’on jouait au foot. Il est parti au Centre Salif Keita avant moi. Au centre, on a joué un match et on a perdu. Lui, après le match, il pleurait. On a un autre entraîneur qui est venu après et il lui demandait pourquoi il pleurait à chaque défaite. Un jour, il lui a dit : « Tu veux passer ta vie à pleurer ? Dans le football, il y a des jours où tu ne vas pas gagner. Si tu veux devenir un joueur de foot, il faut que tu arrêtes de pleurer après une défaite ». Il nous a parlé et ça m’est resté en mémoire. Parfois, on a envie de pleurer mais perdre un match, ce n’est pas la fin du monde. »

 

BFMTV