• Non classé

Carrasso évoque la remise en question

 

 

Décisif pour stopper le penalty de Valenciennes dimanche après-midi, Cédric Carrasso n’est pas étranger à cette remontée au classement des Girondins de Bordeaux. Invité par Luis Attaque sur RMC, le gardien de but bordelais a tenu à relativiser cette performance collective pour éviter l’excès d’enthousiasme.

 

« C’est anecdotique. On voit que les équipes sont assez regroupées. Il serait prétentieux de dire d’aller plus haut avec ce qu’on a montré depuis le début de saison. Il faut être réaliste. C’est bien de passer cette trêve hivernale au chaud en ayant réalisé cette belle remontée. Bordeaux est un grand club, mais pas encore une grande équipe, qui a réalisé quelque chose de bien, mais rien d’extraordinaire. »

 

Interrogé par un auditeur, Carrasso a tenté d’apporter une explication à cette remontée et cette prise de conscience des joueurs :

 

« Il y a eu une remise en question de pas mal de joueurs, des plus jeunes, notamment les internationaux sénégalais ou camerounais, qui ont joué les barrages du Mondial et qui ont compris qu’on ne peut pas y arriver sans l’état d’esprit. Beaucoup de joueurs ont compris ça. D’autres joueurs l’ont apporté, comme Julien Faubert, qui ne joue pas tout le temps, mais qui a un état d’esprit irréprochable et qui fait part de son envie, du plaisir d’être là, lui qui a connu des galères dans ses clubs par le passé. Il y a une prise de conscience. Notre ennemi, c’est nous-même. »

 

 

L’avant-match de cette rencontre de Ligue 1 a également été l’occasion d’officialiser sa prolongation de contrat avec le club bordelais, expliquant son choix au micro de Luis Fernandez.

 

« Oui, il y a des garanties. Après, c’est un plan affectif personnel. Je voulais absolument construire quelque chose avec ce club. Avec toutes ces années, encore bouger à droite ou à gauche ne m’intéressait pas. En France, j’ai plus ou moins fait le tour de certains clubs, et je me suis éclaté. Aujourd’hui, il y a un projet qui me va bien, d’accompagner cette équipe, essayer de continuer à progresser. Finir à Bordeaux ? Peut-être, peut-être pas … On ne peut pas dire. Il y a un objectif à long terme qui est là. Je suis heureux, et je me sens très bien. Tu as envie de réussir, avec des moments plus difficiles que d’autres, quand tu as été habitué à jouer le haut de classement. »

 

 

 

Retrouvez l’intégralité de l’interview de Cédric Carrasso dans le podcast de Luis Attaque

 

Crédits photo : Iconsport