• Non classé

Gillot, « méfiance » puissance 3

 

C’est la troisième conférence de presse consécutive où Francis Gillot demande de la « méfiance ». Superstition ? Toujours est-il que cela porte bonheur aux Girondins. Ces derniers reçoivent dimanche Valenciennes, que l’entraineur bordelais ne trouve pas à sa place.

 

« On cherche toujours, quand on est sur une série, à la continuer. Après, ce ne sera pas évident. J’ai regardé les derniers résultats de Valenciennes… Quand ils ont perdu, c’était avec un but d’écart, ils ont fait beaucoup de nuls – Lyon, Montpellier -, je pense qu’ils ne sont pas à leur place. Ils n’ont pas de réussite. Ils ont des joueurs capables de faire la différence devant. Là ils vont resserrer les boulons, parce qu’il y a le feu là-bas. Je connais la mentalité dans le Nord… Je pense que ça peut être un match très compliqué à négocier. Il va falloir avoir confiance en ce qu’on fait, mais ne pas avoir de ‘sur-confiance’. Si on est un peu trop confiant et qu’on ne fait pas les efforts, on risque de le payer. Je trouve que par rapport à leurs prestations, ils ne sont pas payés. Je sais qu’ils ont des bons joueurs, capables de faire la différence. Méfiance. Pour aller en haut, il va falloir prendre les trois points. Saint-Étienne commence à gagner à l’extérieur, il y a quand même des clients. Si on veut être dans les 5-6 premiers, si on ne continue pas cette série de victoires, on va vite redescendre au-delà de la deuxième place, et ça va aller très vite dans l’autre sens aussi ».

 

Mais même avec ce classement, et même s’il condamne déjà deux équipes à la Ligue 2, l’entraineur bordelais ne les voit pas descendre : « Sochaux et Ajaccio, ça va être compliqué pour qu’ils se maintiennent. Avec 8 et 9 points… Valenciennes en a deux ou trois de plus, et je pense qu’ils sont capables… Après, il faut voir ce qu’il va se passer devant eux, mais je pense qu’ils sont capables de se sauver ».

 

Retranscription Girondins4ever