• Non classé

Obra : « Un match de guerriers »

 

 

 

France Football propose la retranscription des propos de Ludovic Obraniak après le match. Voici sa réaction : «Au delà d’être un match spectaculaire au niveau du jeu, c’est surtout un match de guerriers où il y a eu énormément de duels, en l’air ou au sol, beaucoup d’engagements des deux côtés, la preuve avec ce carton rouge que l’on prend une nouvelle fois qui nous a fait passer cette dernière demi-heure difficilement. On a beaucoup couru mais défendu intelligemment. On avait décidé dès le début du match de sacrifier le pressing sur leurs défenseurs centraux, essayer de bloquer la relation Balmont-Mavuba-Rodelin entre deux lignes, on voulait absolument les faire jouer sur Kalou et Roux. On savait qu’avec l’impact athlétique de Carlos (Henrique) et Lamine (Sané), on aurait l’avantage. C’est ce qui s’est passé. On a plutôt bien utilisé les espaces en première période, il s’en est fallu de rien pour que l’on double la mise. En 2e, on s’est accroché, on a vu une équipe de Bordeaux avec de la solidarité, du combat, on ne leur a rien laissé. C’est encore une marche en avant qui nous permet de voir un peu plus haut. Ce match là sera bonifié si on arrive à battre Valenciennes et si on fait un résultat contre Marseille. On aura fini la première partie de saison en boulet de canon et recollé au wagon de tête. Au niveau de la solidarité, les deux derniers matches ont montré qu’il y a des liens forts qui sont en train de se créer. J’espère qu’ils vont perdurer jusqu’à la fin de la saison. Le public a été le onzième homme attendu, il nous a vraiment aidés à nous sublimer cet après-midi.»