• Non classé

Gillot : « Y’a un mort ou quoi ? »

 

Francis Gillot en conférence d’après match, et devant le silence des médias présents, a essayé d’entrée de détendre l’atmosphère : « Y’a un mort ou quoi ? Vous faites la gueule ? Non ? ». Mais ce n’était apparemment que de la fatigue, partagée par Francis Gillot.

 

Il est donc revenu sur la rencontre face à l’équipe bretonne, et la bonne forme de son équipe ! « La manière on n’a pu l’avoir que sur cette première mi-temps où on a fait la différence. On aurait pu la faire avec Mariano qui a eu une grosse occaz, et faire le break. Et puis la deuxième, on a fait la guerre des tranchées. On prend un carton rouge à la 50ème et derrière on subit, évidemment. Et avec l’accumulation de fatigue, les garçons qui enchainent les matches, un terrain gras, c’était plus difficile en deuxième où on a eu aucune occaz. Mais il faut retenir la solidarité sur cette deuxième mi-temps, le sérieux, et on a confirmé qu’on était capable d’être solidaire et de faire des bons résultats. Au niveau du courage… La manière était quand même moins bonne aujourd’hui, j’ai trouvé qu’il y avait un peu plus de déchet technique. Là avec les matches qui s’enchainent on voit qu’il y a des joueurs qui piochent. Y’a quand même une ossature de 7-8 joueurs qui jouent constamment et on le ressent. Là on a un jour supplémentaire par rapport au match de Lille, quatre jours au lieu de trois, c’est mieux pour récupérer. Après, on aura encore trois matches pour confirmer. Soit pour rester en haut et inquiéter les 4-5 premiers, soit on va revenir dans le milieu de tableau si on ne prend pas les points dans les trois prochains matches ».

 

Avec les bons résultats, les joueurs devraient être plus relâches, et jouer à 100% de leurs capacités : « Il y a moins de stress, il y aura aussi plus de confiance de certains joueurs qui, quand on est dans les derniers ne jouent pas peut-être à 100%. C’est une histoire de confiance le football, aujourd’hui on a su inverser la tendance sur les 10-11 derniers matches où on a perdu qu’une fois contre Nantes, contre le cours du jeu. Ça veut dire qu’il y a un peu plus de réussite aussi. Ces matches là il y a deux ou trois mois on aurait fait match nul ou on aurait perdu ».

 


Conférence de presse après Guingamp-Bordeaux par Girondins

Retranscription Girondins4ever

 

GirondinsTV