• Non classé

Huard : « Ce record était lourd à porter »

 

Gaëtan Huard encourage aujourd’hui, dans Metro, à ce que Enyeama batte son record. Il ne demande qu’à ce qu’il « l’explose » ! Il confirme que ce type de record galvanise une équipe, mais que lorsque le gardien encaisse un but, l’équipe est touchée : « Ces stats soudent une équipe. Je vois l’impact qu’Enyeama a sur l’équipe. J’étais dans la même situation à Bordeaux, j’avais l’impression d’évoluer dans des cages de hand. Un gardien peut vraiment inspirer la confiance à une équipe. Mais quand la série se brise, toute l’équipe est affectée. A la fin, ce record était même devenu lourd à porter. Des anciens coéquipiers m’appelaient pour me dire : ‘Guéguette, c’est moi qui vais marquer le but de la fin de ta série’. A Metz, sur chaque coup de pied arrêté, Robert Pirès n’arrêtait pas de me dire que c’est lui qui allait marquer. Dans le tunnel, les gars me faisaient des signes pour me dire qu’ils avaient bien l’intention d’y mettre un terme. Maintenant, on en rit, mais à l’époque, c’était pesant. A la fin, je n’allais même plus voir la pelouse pour que personne ne me parle de ce record ».