• Non classé

Dupraz : « Ce sera pour une prochaine fois »

Interrogé à la fin du match en conférence de presse, l’entraineur d’Evian se montre philosophe et préfère regarder devant. Tout en félicitant tout de même les Girondins pour leur victoire.

 

 

 

 

« Pascal Dupraz, comment vous sentez-vous après cette défaite ?

Il faut surtout féliciter le vainqueur, les Bordelais, Francis Gillot et son staff. La victoire de Bordeaux est logique parce qu’on a été en difficulté défensivement et on a fait quelques erreurs. On a eu la chance de revenir au score mais on ne s’est pas créé beaucoup d’occasions. On pensait avoir fait le plus dur en revenant à deux partout et on fait une erreur qui nous condamne. Il faut simplement les féliciter. C’était une belle fête du football ce soir. Il faut féliciter le corps arbitral. Après, je suis très déçu parce que j’ai le sentiment qu’il nous faudra peut-être beaucoup d’années avant de revenir ici mais malgré la supériorité des bordelais, on a réussi à les contrarier. J’aurais bien voulu qu’on aille aux prolongations pour voir ce que cela aurait pu donner…

 

On sent que les regrets sont vraiment forts chez vous…

Cela fait huit mois d’exercice et me retrouver ici au Stade de France, avec cette équipe, sans diplôme, c’est une chance qui ne se reproduira peut-être pas, donc je suis déçu bien sûr. Pour les joueurs parce que ce soir, ils ont tout donné. Déçu pour mon staff parce que ce sont des semaines de préparation et beaucoup de sacrifices et quand je les vois verser des larmes ce soir, je ne peux qu’être déçu. Déçu pour le public parce que si beaucoup trouvent que notre maillot est laid, je trouve que dans les tribunes, c’est sympa de le voir et cela met de la couleur. C’est à eux que je veux rendre hommage car à la fin du match, ils ont salué l’équipe et ont eu une attitude exemplaire.

 

Vous êtes revenu deux fois au score… De quoi regretter votre entame de match ?

On a pris le match comme on a pu. On aurait souhaité l’entamer d’une meilleure manière mais les Bordelais avaient l’emprise donc à partir de là… C’est difficile. On a manqué de justesse technique. Nous avons des joueurs qui n’ont pas l’expérience des finales ou très peu. Nous sommes revenus dans la partie, Bertrand a arrêté un penalty qui aurait pu clore les débats, on revient sur une de nos rares occasions mais on prend un but tout de suite derrière. C’est comme cela… qu’est-ce que vous voulez que je vous dise ? L’histoire est écrite maintenant.

 

Vous avez fait un beau parcours quand même…

Nous avons la satisfaction d’avoir éliminé le favori, à savoir le PSG, d’avoir éliminé une des équipes qui pratique un des plus beaux footballs du championnat, à savoir Lorient. J’aurais voulu que ce soir mon équipe gagne pour que je puisse enfin vous dire que ce n’est pas l’adversaire qui a perdu mais nous qui avons gagné. Ce sera pour une prochaine fois… »

 

BFMTV