• Non classé

Interview croisée Kaabouni-Reihle

Deux heures avant la finale de la Gambardella, nous vous faisons découvrir une interview croisée entre le bordelais Younes Kaabouni, et le sedanais Dylan Reihle. Interview issue de Foot-National.

 

 

 

 

Foot-National.com : Dylan, Younes, bonjour, votre équipe est en finale de la Coupe Gambardella. Tout d’abord félicitations! D’un point de vue global, pouvez-vous revenir sur les moments forts qui ont conduit votre équipe au Stade de France?

Dylan Reihle (Sedan) : Mon premier match de Gambardella a été contre Auxerre. C’était déjà un « gros » match, où nous avons fait 1-1 et ensuite on s’est imposé aux tirs au but (j’avais manqué le premier penalty). Ensuite nous avons affronté Louhans-Cuiseaux, un match qui paraissait plus facile mais nous avons été sérieux jusqu’au bout. Pareil pour Quevilly. Puis c’était le premier match à domicile contre Toulouse. Nous avons joué dans le stade Louis-Dugauguez où les supporters étaient au rendez-vous! Nous nous sommes imposés 1-0 contre cette belle équipe de Toulouse! Et enfin, la demi-finale où je n’étais pas du voyage, blessé au genou (ligament interne) mais j’ai quand même suivi ce match avec attention à la télévision!

Younes Kaabouni (Bordeaux) : Les moments forts, qui m’ont marqué? La qualification pour la finale, je pense que c’est pour l’instant ce qui a été le plus important. Ensuite, c’est ce parcours avec une équipe qui a du caractère et des ambitions, qui nous a permis d’éliminer des adversaires solides comme Lyon ou Monaco.

 

D’un point de vue plus personnel, vous avez chacun été l’un des hommes forts de votre équipe tout au long du parcours. Quel a été votre bilan avant cette finale?

D.R. : Je trouve que j’ai fait un bon parcours, et j’ai vécu un moment intense en marquant dans « mon » stade et surtout un but important (en quart de finale face à Toulouse, ndlr), c’est juste magique !

Y.K. : J’ai été nommé capitaine par l’entraîneur donc forcément j’ai des responsabilités, j’en suis fier justement. J’ai déjà joué une Coupe Gambardella et un quart de finale l’an passé et je pense avoir de l’expérience. J’ai essayé de mettre mes forces au service du collectif durant cette compétition.

 

Petite parenthèse pour évoquer le championnat, comment s’est passée cette saison pour vous?

D.R. : La saison s’est très bien déroulée, on termine troisième, on aurait pu peut-être espérer mieux mais c’est déjà une bonne chose.

Y.K. : J’ai dû me faire opérer d’une pubalgie lors de la reprise en début de saison avec la réserve, ensuite j’ai pu revenir rapidement avec le groupe, jouer avec la CFA, marquer des buts et enchaîner les titularisations. Et aujourd’hui que je me retrouve en finale de Gambardella!

 

Ce vendredi, vous allez donc jouer une finale au Stade de France. Un match qui s’annonce compliqué. Que penser de votre adversaire?

D.R. : Nous avons regardé des vidéos de Toulouse, nous savons que c’est une très bonne équipe avec des éléments très forts techniquement. Mais nous avons réussi jusque là à gagner donc pourquoi pas continuer sur cette voie!

Y.K. : Je ne pense pas qu’on soit favori, on va respecter notre adversaire qui est arrivé jusqu’en finale, donc Sedan doit être une équipe solide, d’autant plus qu’il a éliminé de bonnes formations! Ce sera un match compliqué et agréable à jouer. On ne leur fera pas de cadeaux cependant.

 

Le Stade de France en lui-même, est-ce une découverte pour vous? Avantage ou inconvénient d’évoluer dans une telle enceinte?

D.R. : En effet, je ne suis jamais allé au Stade de France. Mais ceci ne sera pas un inconvénient au contraire, il y aura là-bas des conditions idéales pour un match de haut niveau!

Y.K. : En tant que joueur c’est une découverte, mais j’ai déjà assisté en tant que supporter de Bordeaux à une finale contre Vannes. Le Stade de France est un stade emblématique, tout joueur rêve de jouer sur ce terrain. Ce sera forcément un avantage d’avoir le privilège de jouer dans ce stade.

 

Enfin, quid de votre avenir? Envisagez-vous un départ ou plutôt de frapper à la porte des pros?

D.R. : Sedan est mon club depuis tout petit donc pour l’instant, ce sera Sedan et par la suite, on verra…

Y.K. : Mon avenir? Je ne suis pas encore fixé mais j’espère que cela se fera à Bordeaux! Je souhaite intégrer le groupe professionnel prochainement.

 

Foot-National