• Non classé

Gernot Rohr encense son poulain

 

 

André Biyogo Poko suit une courbe de progression croissante depuis le début de saison. Il a d’ailleurs obtenu un poste dans le onze de Francis Gillot en cette fin de saison, et a été titularisé à trois reprises par l’entraîneur bordelais avant d’être laissé au repos ce week-end. Interrogé par Marc Nouaux de 20 Minutes, le gabonais est notamment revenu sur ses débuts aux Girondins et sa relation avec son coach.

 

« Je pense que c’est une assez bonne saison déjà. Je ne m’y attendais pas trop mais je travaille pour. Je savais qu’à un moment, le coach me donnerait ma chance. […] A mon arrivée, on a beaucoup discuté. Il m’a aidé par rapport à mes qualités et m’a dit ce que je devais rectifier et travailler le plus. On discute beaucoup avec le coach, c’est quelqu’un de bien. Il est comme un père pour moi dans l’équipe. C’est un conseiller et je l’écoute. […] Le foot, c’est ma raison de vivre. Pas que la mienne mais aussi celle de plusieurs membres de ma famille donc je ne rigole pas avec. Je me donne à fond. »

 

 

Enfin, c’est à son ancien sélectionneur Gernot Rohr, qui l’a d’ailleurs conseillé aux dirigeants du club bordelais, d’évoquer les qualités de ce joueur fougueux :

 

« Il progresse, il a compris ce que c’est que d’être professionnel. Il faut qu’il joue plus et avec le temps, il va muscler son jeu. […] Pour prendre le ballon dans les pieds de l’adversaire, c’est le meilleur. Mais il doit apprendre à se canaliser et à mieux garder le ballon. Mais il va réussir, il a un bon état d’esprit. C’est quelqu’un de généreux et motivé. »