• Non classé

La prestation d’Ennjimi

 

Nous ne sommes pas forcément du genre à rejeter la faute sur l’arbitrage, et nous ne le ferons pas cette fois non plus tant les moyens de gagner hier soir étaient nombreux. Mais il faut reconnaitre que sur certaines actions, on a trouvé Monsieur Ennjimi beaucoup plus convaincu de ses décisions quand il s’agissait des bordelais que des troyens. En effet, les premiers cartons bordelais ont souvent été récoltés sans première grosse faute au préalable, sans que le joueur concerné ne soit averti. A Troyes, à l’inverse, plusieurs fautes ont bénéficié d’un avertissement verbal de la part de l’arbitre, étant pourtant de la même intensité que certaines bordelaises, qui ont valu un jaune…

 

Le carton rouge de Julien Faubert peut également porter à confusion. Pas de réelle grosse faute sur les images, pas de volonté délibérée d’anéantir une action de but. Deux courses qui se croisent et qui bénéficient cette fois ci à… l’attaque !

 

Suite au petit encart de L’Equipe en tête de brève : les tensions sont-elles désormais apaisées ?