• Non classé

Réactions après Nancy

Francis Gillot (entraîneur de Bordeaux) : «La victoire est logique. Ca doit faire 3-0 au bout d’une heure de jeu mais à l’arrivée, ça fait 2-2. Mais la victoire est plus que logique. Après le scénario est un peu bizarre, on s’est fait un petit peu peur. On avait encore un quart d’heure pour marquer le troisième, on y croit toujours. Le point positif est qu’on a fait une rencontre assez pleine, il y avait des bonnes choses, beaucoup d’occasions. Sur le deuxième but (encaissé) on a un déficit de taille, sur les coups de pied arrêtés, j’avais peur, ils ont trois-quatre joueurs à 1,90 m – 1,95 m, et nous, on n’avait pas beaucoup de taille. Dans le jeu, on a eu de la maîtrise, on a plutôt été bon offensivement, c’est une bonne soirée. On aurait pu faire 5-1 ou 5-2 mais les buts, on les a gardés pour mardi (en demi-finale de Coupe de France à Troyes, ndlr). C’est sûr, c’est mieux de gagner. En gagnant 2-0, si on se fait rejoindre et qu’on ne marque pas le troisième, mentalement, c’est plus difficile. Là, on finit sur une bonne note, pour la dynamique, c’est beaucoup plus intéressant.»

 

 

Patrick Gabriel (entraîneur de Nancy) : «Le résultat est logique même si c’est cruel. On a raté notre première mi-temps et en plus on encaisse un deuxième but beaucoup trop rapidement derrière ce premier but. Ça nous a gravement pénalisés pour le reste du match même si on est revenu en deuxième mi-temps. On a concédé beaucoup trop d’occasions pour espérer faire un résultat mais en même temps c’est très cruel de prendre un but comme ça à cinq minutes de la fin. Ça fait mal. Je n’explique pas notre première mi-temps, au niveau de l’agressivité, on était en dessous, on a énormément souffert. Quand mentalement on n’y est pas, Bordeaux a une équipe pour nous faire mal, c’est ce qui s’est passé. Quand on a commencé à revenir un petit peu et sortir la tête de l’eau, c’est là qu’on a pris les buts. (sur les victoires de Troyes et Sochaux) On le savait, on savait que ça se jouerait jusqu’au bout du bout, on va attendre le match de demain (dimanche) d’Evian-TG contre Nice, qui est évidemment pour nous un match important.»

 

 

Jaroslav Plasil (milieu et capitaine de Bordeaux) : «C’est une victoire compliquée mais qui fait du bien pour la confiance, pour mardi. On a fait ce qu’il fallait même si on encaisse deux buts un peu bêtement. On aurait pu mener plus nettement, on a eu pas mal d’occasions, c’est dommage mais on en met quand même trois, on rate un penalty, c’est positif pour le match de Troyes. On a essayé de faire le jeu, de récupérer les ballons assez haut pour se créer des occasions.»

 

 

Henri Saivet (milieu de Bordeaux) : « Devant le but, nous ne devons pas réfléchir. J’ai pris ma chance et cela a réussi. Le travail à l’entrainement avec Alain Bénédet a payé. Nous n’avons rien lâché. Nous avons continué à jouer jusqu’au bout. Dans ce match, tout le monde a participé au jeu. L’équipe s’est fait plaisir. Nous devons être plus concentrés défensivement. Ce match était une bonne préparation avant la Coupe de France. Mardi c’est LE match. Ça va être très difficile. Troyes est une équipe insouciante. Elle joue très bien au ballon. C’est à nous de faire le nécessaire pour les empêcher d’être euphoriques. Nous devons nous donner les moyens pour aller au Stade de France. »

 

 

 

Source: France Football et Girondins.com