• Non classé

Salif Sané n’oublie pas son club formateur

Voici des propos de Salif Sané, frère de Lamine, évoluant depuis 2 ans à l’AS Nancy Lorraine. Propos rapportés par L’est Républicain :

 

 

Ses souvenirs de supporter

« J’allais de temps en temps au stade Chaban-Delmas avec les copains du quartier. On y allait en bus, tout était organisé. Je me rappelle surtout de la saison du titre de champion de France en 1999 avec Wiltord, Laslandes, Micoud et surtout Michel Pavon. Lui, ce n’était pas le plus célèbre mais j’adorais sa façon de jouer au milieu ».


Le tunnel du stade Chaban-Delmas

« Il est long, très long (c’est carrément le tunnel le plus long de tous les stades européens avec 120 mètres) ! Alors, forcément, après les matches, ça chauffe un peu parfois dans le tunnel entre joueurs mais ça ne dépasse pas non plus les limites comme c’était peut-être le cas à une époque. Il y a des caméras partout dans le tunnel maintenant… À Chaban-Delmas, je sais en tout cas que les matches de l’ASNL ont souvent été particuliers ces dernières années. J’étais sur le banc de Bordeaux en 2010 quand il y avait eu le but de ma main accordé à Wendel alors que le ballon n’avait même pas franchi la ligne… Mais on va tout faire samedi pour que Nancy reparte de Chaban-Delmas avec un meilleur souvenir, avec un nul au minimum ».


Son grand frère Lamine

« On est très proche, on s’appelle tout le temps au téléphone, ce sera encore le cas jusqu’au match de samedi mais on ne parle pas trop de foot en général. On se chambrera plutôt après le match et j’espère bien que le résultat m’aidera ! Sérieusement, Lamine, c’est un modèle pour moi. J’écoute ses conseils. À Bordeaux, on a eu deux fois la chance d’être coéquipier en pro. Un jour, ce serait super d’avoir de nouveau l’occasion de jouer ensemble en club ou en sélection du Sénégal ».


Ses parents

« Je pense qu’ils sont très fiers de voir Lamine et moi en L1. On n’aurait jamais pu imaginer une chose pareille quand on était enfant. Comme mes parents sont actuellement au Sénégal, ils ne pourront pas venir assister au match samedi mais on les aura au téléphone. Leur pronostic ? Mon père est neutre mais je pense que ma mère est pour moi. C’est normal parce que je suis le plus jeune (amusé) ! ».


Ses endroits préférés en Gironde

« J’ai envie de citer en premier lieu le city-stade de Lormont où j’ai passé des heures et des heures à jouer au foot avec mes potes quand j’étais gamin. Après, Bordeaux d’une manière générale est une très belle ville. Il y a les plages aussi à proximité au Cap-Ferret ou à Lacanau par exemple. Mais attention, je ne suis pas nostalgique, je me suis bien habitué à Nancy. Je me sens Lorrain aujourd’hui, même le climat ne me pose plus de problèmes ! ».


Les grands vins de Bordeaux

« Alors là, il ne faut pas me demander de conseils ! Je sais que Bordeaux est réputé pour ses vins et ses grands crus mais, personnellement, je n’y connais rien du tout. Je n’en bois jamais ! ».